Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

Danae L. Kyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 196
✘ Where I am : Haut dans le ciel.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?





MessageSujet: Danae L. Kyte Dim 10 Mai - 11:37



Danae L. Kyte






« ✣ Danae L. Kyte »

Love changes everything. ❤

Ma vie, en bref.
✣ Danae, Luna
✣ Kyte
✣ Surnom
✣ Date et lieu de naissance
✣ Age
✣ Statue du sang
✣ Parent divin / Maison
✣ Titre.
✣ Epouventard / Phobie.
✣ Arme / Baguette
✣ ( Amortentia / Ambroisie )
✣ Zoella Sugg.

Passes ta souris sur l'image !

H.O.P.E. ~ Hold on, pain ends.
✣ Disparu en mer. C’est quelque chose d’abstrait quand on dit ça à une enfant de quatre ans. Elle essaye de comprendre chacun des mots et de donner un sens à l’information qu’on lui donne, mais ça lui parait si loin d’elle, qu’elle préfère ne pas comprendre. Elle sait, instinctivement que c’est quelque chose de grave, mais elle n’en comprend pas pour autant le sens. Soir après soir, elle réclame sa mère. Elle demande quand elle va rentrer et personne n’ose lui dire la vérité. Si sa famille n’avait pas été aussi aisée, peut-être l’aurait-on même abandonner dans une ruelle sombre pour s’en débarrasser. Et chaque soir, elle pleure dans son lit en demande à sa maman de revenir. Mais chaque matin, elle est toujours aussi seule. Avec le temps, elle finit par comprendre que sa mère est morte et qu’on ne revient pas de la mort, mais sa peine ne s’apaisera probablement jamais.

La recherche d’un père qu’elle n’a pas, l’attente d’une mère qui ne reviendrait jamais, voilà ce qui fut son quotidien jusqu’à ses neuf ans. Tout changea après. Elle le rencontra. Il n’était pas comme les autres, il était différent et il l’intriguait totalement. Elle voulait en savoir plus sur lui, mais dans l’état où il était… Elle ne pouvait pas réellement. Alors, une idée folle lui vint en tête. Bien que son majordome ait reprit l’affaire familial en attendant les dix huit ans de la jeune fille, car il était devenu son tuteur légal, il lui obéissait toujours autant, et si elle lui demandait de donner le gite et le couvert à son nouvel ami, il le ferait. Ainsi, elle lui proposa un toit sous lequel dormir, et une assiette remplit. Terrifié par ce qu’il venait de vivre, il hésita longuement mais finit par accepter. Elle était toujours seule chez elle, l’idée d’avoir quelqu’un avec qui jouer l’enchantait.

Ils passèrent une partie de la nuit à raconter leurs histoires l’un à l’autre. Elle le trouvait passionnant. Et il aimait être avec elle. Plusieurs fois, il fermait les yeux et les ré-ouvrait pour être sûr qu’elle était bien là, et ça l’amusait. Elle ne comprenait pas réellement son véritable problème, et il lui en avait pas parlé. Le lendemain, elle le força à accepter quelques sous et des vêtements propres parce qu’il aurait un long chemin à faire pour rentrer à Londres. Mais elle ne voulait pas qu’il parte, en réalité. Alors, à la dernière minute, elle se décida à le suivre. Et ainsi commença leur long voyage. Ils allaient passé trois ans ensemble. Et ils ne finirent pas exactement à Londres car une fois là bas, il n’y avait plus rien pour eux. Alors ils continuèrent à errer. Elle trouvait ça amusant, et même si parfois c’était plus difficile, elle avait toujours assez d’argent pour satisfaire à leurs besoins, ce qui le mettait mal à l’aise.

Avec le temps, elle a même faillit se laisser tromper par ses sentiments, mais vint le jour de la séparation. Elle avait fini par espérer qu’ils resteraient ensemble pour toujours, sauf qu’une imbécile de chèvre - ou de bouc, c’est pareil non ? - était arrivée et les avait brusquement séparé. Elle ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas venir avec elle, et lui non plus. L’un comme l’autre était décidé à éviter ce moment, mais la biquette fut plus forte, et finit par l’emmener avec elle. Deux longues années de tristesses s’écoulèrent ensuite. Elle ne pensait qu’à lui, tout le temps. La colonie des sang-mêlés était pourtant un lieu accueillant, mais aucune des activités, et aucun des pensionnaires ne pouvaient le remplacer. Leurs péripéties avaient été l’histoire la plus extraordinaire de sa vie, et maintenant qu’elle était finit, elle ne voulait plus que disparaitre dans un trou et y rester jusqu’à la fin de sa vie.

Et la guerre contre Gaïa s’engagea. Elle pensait mourir pendant l’affrontement, elle n’était pas franchement très puissante et le peu de pouvoir qu’elle avait hérité de son père ne l’aidait pas énormément. Elle avait même envisagé de se laisser mourir sous une épée ennemie, ou passer directement dans l’autre camp quand elle le revit. En réalité, c’était plutôt lui qui l’a revit. Elle était pigée. Elle allait mourrir sous les coups des monstres - ou des romains, au choix - et y était déjà résignée quand il s’interposa. Il n’était pas réellement beaucoup plus puissant qu’elle, mais son manque de pouvoir était largement compensé par la puissance qu’il avait développé au combat. Ce ne fut que lorsqu’il se retourna vers elle pour lui demander si tout allait bien qu’elle le reconnu. Et sa vie retrouva quelque peu un sens. Au moins, il était vivant ! Mais elle n’eut pas réellement le temps de se réjouir de ses retrouvailles à cause de la guerre, et tout ça, alors elle se contenta d’un bref sourire et repartit se battre avec plus d’entrain et de courage. 

Après la guerre, elle retourna à la colonie, mais garda contacte avec lui, malgré tout. Elle aimait le revoir occasionnellement quand il arrivait à faire le mur au camp, le temps d’une soirée. Malheureusement, avec l’attaque à la colonie, la mort de Percy et la précipitation de tous les évenements, elle n’avait plus réellement le coeur à s’amuser et à sourire. Ils se voyaient plus. Et même quand il arriva à son tour à l’école de magie, elle ne chercha pas spécialement à revenir vers lui. Elle prenait à coeur sa tâche de pensionnaire, elle tenait à ne plus jamais être en danger et faisait partie des rares grecs qui avaient encore confiance en leurs hôtes…


A. Lorenzo Savy




'Til my heart stops beating.
✣ Danae est littéralement la première personne à avoir rencontré Lorenzo. A l'époque, il était sans rien, il venait de s'échapper d'un hôpital psychiatrique et ne savait pas trop quoi faire ni où aller. Il n'avait rien à boire, rien à manger, rien à se mettre et elle lui  a offert un toit. Lorenzo s'attacha très rapidement à Danae, et se fut la première personne réelle à qu'il s'attacha. Il prit très vite l'habitude de la protéger et de toujours se jeter tête baiser entre elle et le danger. Après tout, c'était sa seule et unique amie.

Mais ce n'est pas vraiment comme ça que Danae a ressentit les choses car avec le temps, elle a finit par succomber petit à petit au charme de Lorenzo. Ignorant tout de son côté schizophrène, elle le trouvait juste un peu étrange par moment, mais n'aurait jamais été effrayée par lui. Quand le moment vint de se séparer, se fut la pire choses qui puisse lui arriver. Ses sentiments pour lui étaient devenus bien trop forts, elle avait peur de ne plus jamais le revoir et sombra dans une tristesse sans fin jusqu'à ce que son chemin re-croise sa route.

Il est assez ironique de se dire que son père symbolise l'amour réciproque alors qu'elle même souffre d'un amour non partagé, se disait-elle souvent. Plus le temps passait, plus ses sentiments grandissait, mais la distance n'arrange rien, et complique beaucoup les choses. Aussi, elle avait beau passé tout le temps qu'elle avait de libre à essayer de parler avec Lorenzo, elle avait l'impression qu'il ne serait jamais sien. Et puis il eut Cupidon. Et alors, sa vie s'éclaira. Par miracle ou par malheur, les sentiments de Lorenzo à son égard étaient enfin les mêmes que les siens. Malheureusement, ça ne dura pas. Quand les effets que Cupidon avaient créés sur les résidents de Poudlard disparurent, Danae prit peur de ce qu'elle ressentait et de se faire rejeter, alors, depuis, elle évite Lorenzo comme la peste.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pj-hp-rpg.forumactif.org

Danae L. Kyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Graphiste en herbe [Danae L. Kyte]
» « La vie c’est comme les icebergs, un jour ils se retournent et toute la merde est mise à jour »- Danae L. Kyte
» Partons enquêter [mission Danae - février 80]
» Carnet de bord d'Elya Danae De Vethiah
» Succomberez-vous au charme de Milo Kyte ? [Albar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: In the beginning. :: On recherche ! :: Prédéfinis du Staff :: Scénarios pris-