Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

Bring me back to life. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

In the end everything matters.

avatar

Proud to be me.

In the end everything matters.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1587
✘ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.
✘ Lieu de vie : Tokyo
✘ Where I am : Anywhere you won't follow me. ~
✘ DC : Scorpius H. Malfoy, Asa E. Chobsky, A. Lorenzo Savy, Nico Di Angelo.
✘ Liens :
Les indispensables.

Anthéa Atkins Never forget.
Enzo Aksakov Need you.

Les anciens camarades de chasse.

Aymeric ChanceA définir.
Lancelot J. EverlyA définir.

Ceux qui ont représenté quelque chose.

Rachel E. DareA définir.
Elena L. SalvatoreA définir.

Ceux avec qui ça n'a jamais été.

Heathcliff E. PowellsA définir.
Astrid A. Malfoy ∞ A définir.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
402/500  (402/500)





MessageSujet: Bring me back to life. ~ Mer 22 Juil - 2:32



❝Bring me back to life.❞
THENZO.
Elle ferma les yeux. L’odeur du sang ne la quittait plus. Peu importe combien de fois elle pouvait se laver les mains, elle avait encore l’impression de les voir rouges de sang. Toutes ses personnes qu’elle avait tué, et dans quel but ? Pourquoi ? La gloire des dieux ? L’honneur d’Artémis ? De ses chasseresses ? Et finalement… Tout ça, ce n’était qu’une douce illusion. Le rêve avait duré si longtemps, il avait été si beau, que le réveille fut la chose la plus brutale qu’elle n’ait jamais connu. Elle était devenue un monstre, et rien ne pouvait justifier ses actes. Rien ne pouvait les pardonner. Elle avait fait des choses qui la dégoutait. Et la conséquence à tout ça, c’était l’odeur du sang qu’elle avait l’impression de porter sur chaque partit de son corps, et ses mains qu’elle ne pourrait plus jamais nettoyer qu’importe le nombre de fois qu’elle pourra les laver, et dont le liquide rougeâtre ne disparaitrait plus. Elle se haïssait. Et plus encore, elle haïssait ce monde, et ceux qui l’avaient trompé. Les dieux n’étaient pas bons. Bien au contraire. Les dieux étaient l’incarnation la plus parfaite de l’égoïsme et de la cruauté. Les dieux ne servaient qu’une seule et unique cause : leurs propres intérêts.

Etait-elle seulement mieux ? L’eau se heurta contre un des rochers un peu plus loin. Parfois, elle se demandait sincèrement qu’elle était sa place dans ce monde, et pourquoi elle se battait encore. Elle avait envie d’abandonner, et de tout lâcher. Elle avait envie de disparaitre dans une grotte et de plus jamais en ressortir. Mais si elle faisait ça, elle ne serait pas mieux qu’eux. Peut-être serait-elle même bien pire encore. Alors elle se battait sans relâche et sans répit. Il fallait qu’elle réussisse, il fallait qu’elle soit bien mieux que tout ce qu’elle avait pu être. Il fallait que le sang sur ses mains disparaissent définitivement. Et comment mieux faire qu’en servant la noble cause ? Pour toutes ses soeurs tombées au combat, pour toutes les vies qu’elle avait prise, elle se devait d’aider à la reconstruction de ce monde. Elle devait oeuvrer pour la paix éternelle. Plus de guerre parmi les hommes. Et une famille pour tous. Une grande et belle famille que serait l’humanité. C’est pour ça qu’elle trouvait encore la force de lever son arc et de tirer. La paix et l’absolution de ses pêchés  par la mort, n’était-ce pas quelque chose d’ironique ?

Enfin, du moins, c’était ce qu’elle pensait. Elle était sincère. Elle n’avait pas conscience d’être qu’un jouet. Ou du moins, elle n’avait pas conscience de l’être à un tel point. Sa colère, sa tristesse, son désespoir, et sa détresse avaient fait d’elle une arme de destruction. Elle pensait servir pour un monde meilleur sans se rendre compte qu’elle ne faisait que de le détruire un peu plus. Morgan avait placé énormément d’espoir en elle. A juste titre. La loyauté de Theia restait sans faille, c’était sa plus grande qualité, et son pire défaut. Elle croyait en Morgan, et tant qu’elle croirait en elle aussi aveuglement, elle ne pourrait se défaire de son emprise. Ou peut-être que c’est justement l’emprise de Morgan qui l’a poussait à voir le monde tel qu’elle le voyait à présent. La nuit était tombée. Plus personne ne s’aventurait à l’extérieur dans les rues de Tokyo, et certainement pas le soir. Elle était en sécurité, dans sa petite bulle d’illusion, et elle le savait. Elle s’assit au bord de l’eau, laissant ses jambes baigner dans le liquide salé. Son regard perdu au loin, elle n’arrivait pourtant toujours pas à se défaire de cette odeur. Si sa cause était juste, pourquoi culpabilisait-elle à un tel point ?

Trois ans étaient passés maintenant. Theia avait oublié les visages de chacun, elle ne se souvenait que du sang versé. Parfois, elle essayait de revoir le visage de ses proches, et chaque fois, elle en revenait toujours à la même vision. La seule chose qu’elle n’avait pas oublié, c’était la haine. Finalement, elle n’était plus qu’une ombre capable seulement de haïr et de tuer. Une ombre qui vivait le pire des cauchemars en croyant faire le plus beau des rêves.


© Pando



I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bring me back to life. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bring me back in time, when life was so simple + Morwen
» [ FLASHBACK ] Bring me back - [Saf Jahaal ]
» — bring me to life
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Life in UCLA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: Tokyo :: Koto :: Le port-