Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Lun 25 Mai - 21:07



Rachel
Loïc


M
a vie au campement se passait pour le mieux. Je passais la plupart de mes journées à l'école avec les enfants et durant mes jours de temps libre, je préparais mes prochains cours... Ou j'allais simplement, me promener aux alentours. Mais en général mes pensées revenaient très facilement sur l'école... Comme quoi être institutrice, c'était vraiment tout un art.

Aujourd'hui, c'était le début du week-end, donc j'avais tout mon temps. Je sorti de chez moi et constata en souriant qu'il y avait un soleil éclatant et ce, malgré la fraîcheur du matin. La Citadelle était franchement calme. En même temps, je ne vois pas trop qui se lèverai à une heure pareille un week-end. Oui, c'est moi qui dis ça alors que je suis moi-même en dehors de mon lit. Mais que voulez-vous ! Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Ne me regarder pas comme ça, je vous assure que c'est une expression très réputée dans ce pays.

A défaut de faire un énième tour de la Citadelle, je sorti de cette dernière. N'allez pas croire que j'avais des plusions suicidaire ou un quelconque envie de tomber nez à nez avec un Nosferatus. Non, j'avais juste envie de voir autre chose que de la pierre. Puis prendre des risque rendait cette escapade plus intéressante. Ce n'était pas parce que j'étais devenu une institutrice et fière de l'être que j'avais perdu ma curiosité et mon goût pour l'aventure.

Je n'eus aucun mal à sortir du campement. En effet, je n'étais pas une gamine, j'avais pleinement conscience de mes actes donc j'étais libre de quitter la sécurité du camp si cela me faisait plaisir. Après, je serais la seule à blâmer si il m'arrivait quelque chose. De toute façon, qui voudrait attaquer une rousse hein ? Maintenant que les dieux étaient tombés, je n'étais plus une oracle, j'étais redevenu qu'une simple humaine qui voies à travers la brume. Rien d'exceptionnel en soit. Rien que les Nosferatus recherchent vraiment je pense... Mais que recherchaient-ils en fait ? Si ce n'est le chaos...

Après quelques longues minutes de marche, je me retrouvai dans un champs qui semblait s'étendre à perte de vue. Si j'avais eut un appareil photo sur moi, j'aurais sans doute photographier ce paysage pour ne pas l'oublier. Mmh... Il faudrait que je pense à faire ça la prochaine fois. Puis je pourrais montrer les photos à mes élèves... Ou alors les imprimer pour décorer un peu ma classe. Cette dernière était si vide... Il fallait vraiment que j'y remédie. Finalement, ce n'est peut-être pas institutrice que j'aurais du choisir, mais décoratrice d'intérieur... Quoique... Non... Je me serais vite ennuyée. Puis ce n'était pas le genre de travail qui aurait beaucoup contribuer à notre petite République. Quitte à faire quelque chose, autant être utile.

C'était marrant tout de même. J'avais l'impression qu'il y avait très peu de demi-dieu ou de sorcier qui ne pensaient plus à leur passé. A ce moment même combien de jeune étaient en train de rêver de Poudlard et de sa chute ? Pour ma part, j'estimai avoir déjà tout perdu en arrivant à l'école des sorciers. La colonie des Sang-Mêlés avait occupé une grande place dans ma vie et maintenant, j'avais bien eu le temps de faire mon deuil. J'aimais bien Poudlard, c'était un endroit intriguant, plein de secret, mais sans plus. La seule chose qui m'avait attristé lors de sa chute, c'était le nombre de morts et de blessés. Cependant, en arrivant à la Citadelle, et en voyant le nombre de survivants, j'avais repris espoir et maintenant je pouvais aller de l'avant sans trop me faire de soucis.

C'est avec un sourire rêveur que j'avançais tranquilement dans le champs. Soudainement, j'entendis un bruit étrange qui me fit sursauter. Au début, je me dis qu'il ne s'agissait que d'un animal ou un truc du genre... Rien de bien grave en soit. J'avais juste été surprise. Cependant, ce bruti se reproduit à plusieurs reprise, ce qui me força à m'interroger et donc à chercher du regard la source de ce bruit. C'est alors que j'aperçus une personne au loin. C'était sans doute elle, enfin lui, qui était à l'origine de ces bruits. Bizarrement, je n'étais pas très rassurée et m'approcher n'était peut-être pas une très bonne solution... Je continuai de fixer la silhouette jusqu'à ce qu'on me saisisse.

Apparemment, quelqu'un avait profité de ma distraction pour m'approcher. Par réflexe, j'avais crié et commencer à me débattre. Mais qu'est-ce qu'on me voulait hein ? Je tentais tant bien que mal de me défaire de l'étreinte de mon agresseur, cependant il avait bien plus de force que moi. Rah ! Mais pourquoi est-ce que je n'avais pas participer à plus d'entraînement avec les Sang-mêlés... Ou si seulement j'étais allé à des cours de self-défense comme me l'avait demander mon père...

B-NET


1 Rose de James ♥️ - 1 Rose de Loïc ♥️

"I don't care "
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Per aspera ad astra

avatar

Proud to be me.

Per aspera ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 435
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro le plus souvent
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : In another world where you can't find me
✘ DC : Léo, Liam et Enzo :D
Date d'inscription : 27/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
133/500  (133/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Mar 26 Mai - 2:57

Le passé fini toujours par nous rattraper.
Rachel & Loïc



Loïc était assis dans un vol Londres-Bordeaux en première classe à côté d'une femme  ayant le double de son âge. Elle lui tenait la main, la serrant à chaque turbulence. Il se sentait quelque peu mal à l'aise, regardant ainsi les épais nuages en-dessous de la carlingue, espérant que l’atterrissage arrive vite ne supportant plus vraiment son parfum un peu trop fort. Il se demandait pourquoi il avait accepté ce foutu job à la con. L'argent toujours l'argent. Le vice de tout les mots.

Cela faisait quelque mois qu'il ''sortait'' avec elle, enfin avec son portefeuille, il n'hésitait pas à mettre le paquet pour ne pas qu'elle se lasse de lui et ainsi continuer à alimenter son compte bancaire et ainsi à payer le loyer de son appartement dans le centre Londonien. Il pensait la larguer un jour ou l'autre, mais voilà, les choses ne se sont pas vraiment passés comme il le désirait et elle s'est un peu trop emballé, pas qu'il est bon cœur non, mais elle l'avait en quelque sorte piégé et puis rien ne vaut de belles françaises.

Il a pu de nouveau respirer en sentant les roues de l'appareil glisser sur la piste d’atterrissage, il lança un petit soupir de soulagement, non pas parce qu'il n'avait eu aucun problème, non mais juste parce qu'il allait enfin pouvoir sortir de cet enfer. Il savait pertinemment que ce qu'ils allaient faire n'était pas jouissif, elle voulait l'afficher aux yeux de tous, il était son amant et elle montrait aux autres qu'il était beau et jeune était en soit sa priorité, montrer qu'elle n'a pas échoué après son divorce et qu'elle plaît toujours. Loïc lui n'avait juste qu'une envie, rire à ses conneries. Il se foutait bien de sa gueule à cette bourgeoise. Si elle savait.

Visite de vignobles et de châteaux au bord de la Garonne, un programme plus que merdique que le jeune homme avait tenté d'éviter. Le sorcier savait pertinemment qu'il allait se faire chier royalement, juste à hocher la tête, comme un jouet sur un tableau de bord. Serrer des mains, embrasser des joues, des mondanités qui ne lui ressemblaient pas vraiment. Il avait été un riche petit héritier d'une famille bourgeoise, oui était, le passé ne devait refaire surface.

Arrivée à l’hôtel, ils étaient déjà repartie pour une grande propriété dans les alentours de la Citadelle de Blaye, fermée depuis maintenant quelques années, partiellement détruite à ce qu'il paraissait. Loïc regardait le paysage passer, il se haïssait un peu de ne pas avoir sa baguette pour lancer un petit oubliette sur cette bonne femme et sur lui même. Il en aurait eu bien besoin.

La tête un peu ailleurs ils arrivèrent devant une propriété, encore un château pourris dont il n'avait guère le souhait de visiter. Il s'éclipsa après que sa ''compagne'' soit rentré. Elle l’appela tant bien que mal, lui, évita bien évidemment de répondre. Il s'enfonça dans la forêt de plus en plus profondément, n'entendant plus que partiellement la voix agaçante de cette femme, il allait revenir bien sûr. Mais pour le moment, il s'évadait dans la campagne française, se pensant à l’abri d'un peu de tout. Il était sur sa planète en soit.


Il arriva à l'orée de la forêt, des champs à pertes de vue, il ne remarqua pas de suite la jeune fille qui l'observait, elle était bien trop loin et lui traçait toujours sa route, espérant d'ailleurs en trouver une sur le chemin pour le ramener à Bordeaux. Mais bien évidemment ses plans furent déranger quand il a entendu quelques cris, se retournant, il a vu un homme agresser une femme au loin, bien évidemment, jouant les preux chevaliers et surtout la carte du courage, il s'est précipité en hurlant. ''Lâchez la, Lâchez la. ''

Il ne remarqua pas de suite que la jeune femme en question n'était autre que Rachel non, il sauta sur l'encapuchonné, une cape violette, lui rappelant de trop sombre souvenir. Il commença à lui foutre des coups de poings sur la figure, sans aucun état d'âme avec une force qu'il ne se connaissait pas. Une rage émanait de lui, malgré toute sa bonne volonté pour oublier, il n'y arrivait pas, pas encore.

Il commençait à avoir les mains en sangs, recouverte d'un sang presque noir. Une baguette tombant de sa poche, le jeune homme l'attrapa. Il l'avait peut-être trouvé son oubliette. L'agresseur était sonné, pratiquement mort et complètement défiguré par les coups. À croire que quand ils sont seuls, les Nosferatus ne valent rien du tout.  Puis il se releva, redressa les manches de sa chemise ensanglanté. Il se retourna vers la jeune femme voulant lui présenter ses excuses pour une telle violence, mais la stupeur s'est prise de lui. Les yeux grands ouverts, surpris par ce qu'il voyait.

''Ra...Rachel ? C'est toi ? '' il n'en revenait pas, lui qui la pensait morte le jour de la chute de l'école, elle était là devant lui, celle qui avait volé son cœur trois ans en arrière avant de le piétiner, était toujours en vie. Joie ou consternation, sa réaction n'était pas encore sûr.



Emi Burton


© TAZER.
 
« The family is the most important things we have. We need to take care about all of them. Sister and Brother forever, If you need some help, i will be here for you, don't forget this .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Mar 26 Mai - 16:38



Rachel
Loïc


J
e continuai de me débattre pendant un certain temps. Enfin, ça se cmptait sûrement en seconde, à peine, mais j'avais déjà l'impression que ça faisait une éternité que j'étais presque en train d'être étranglée. Je crois que j'avais tout essayer. Mordre sa main qu'il avait plaqué sur ma bouche pour m'empêcher de crier davantage, marcher sur ses pieds pour le surprendre ou le déstabilisé. Mais mon adversaire était plus coriace que ça. D'ailleurs pourquoi prenait-il la peine de m'attraper ainsi ? Si il avait voulu me tuer, il l'aurais déjà fait... Il restait la théorie du viol, mais là... Je pense qu'il aurait été moins silencieux. Allez savoir pourquoi les violeur aimaient se vanter à l'oreille de leur victime. Quoique, je dis ça, mais en soit, ce n'était que ce que j'avais vu dans les films...

J'étais tellement prise dans ma bataille que je n'avais pas remarqué que l'homme que j'avais aperçus tout à l'heure était venu à ma rescousse. Cependant, je lui en était plus que reconnaissante. Lorsque les bras de mon aggresseur me relâchèrent soudainement, je tombait lourdement au sol. Je tentais de reprendre mon souffle tout en écoutant mon sauveur assener à notre adversaire coups après coups. Finalement, ça n'avait pas été une très bonne idée de sortir ce matin. J'y repenserai à deux fois la prochaine fois.

''Ra...Rachel ? C'est toi ? ''

Cette voix me fit sursauter. Non. Impossible. Je connaissais mon sauveur ? Ou tout du moins lui me connaissait. Sans hésiter, je me retournai et découvrir qu'il s'agissait de Loïc. Loïc Malfoy ou le seul sorcier auquel je me soit réellement attaché à Poudlard. Enfin, je ne m'étais pas attachée à lui intentionnellement. Cupidon l'avait fait pour moi. Mais suite à ça... Je voulais vraiment rester en de bon termes avec lui. Quitte à être un couple, nous pouvions bien être amis. Cependant, tout avait dérapé et... On peut dire que la chute de Poudlard à réellement commencer cette nuit là.

- Loïc ? Qu'est-ce que tu fais là ?

Remarquant que j'étais toujours au sol, je me relevai et frottai mon jeans pour tenter de le débarrasser de la poussière. A présent, j'étais en face de Loïc et... Et j'avais toujours du mal à réaliser que c'était lui. Pourquoi fallait-il toujours qu'on se retrouve dans des endroit improbable ? Enfin surtout dans des situations improbable... Et toujours avec quelqu'un qui a souffert...

- Euh... Je... Merci... Et désolé...

J'avais bien envie de prendre un air un peu hautain pour lui dire "Merci, mais je me débrouillais très bien toute seule, je ne suis pas une demoiselle en détresse !". Mais ce n'était pas vraiment le genre de chose que je pouvais me permettre. Pas vu ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'on était ensemble. Oui, c'était pour ça que je m'excusais. Je m'excusais d'avoir foutu sa vie en l'air... Si je ne l'avais pas guider jusqu'au corps de sa mère, peut-être ne serait-il pas là aujourd'hui.

B-NET


1 Rose de James ♥️ - 1 Rose de Loïc ♥️

"I don't care "
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Per aspera ad astra

avatar

Proud to be me.

Per aspera ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 435
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro le plus souvent
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : In another world where you can't find me
✘ DC : Léo, Liam et Enzo :D
Date d'inscription : 27/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
133/500  (133/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Dim 31 Mai - 3:21

Le passé fini toujours par nous rattraper.
Rachel & Loïc



Le passé qui refait surface sans crier gare. Ce moment où le faite d'être en face d'une personne qui nous étaient cher, mais qu'on pensait morte commence à vous faire un peu perdre les pédales. Ce moment où vos pensées se bousculent sans trouver quelque chose d'intelligent à dire et vous faisant avoir des vertiges. Oubliant la raison de votre présence en ce moment même dans ce lieu. C'était ce que vivait Loïc, Rachel avait fais partie de sa vie, elle avait été importante à ses yeux, il y tenait beaucoup, il l'aimait, un amour platonique, sans aucune issue, voué à l'échec. Mais il l'aimait quand même. L'avoir perdu lui avait fais mal très mal, comme avoir perdu Scorpius, Astrid et sa mère, ses amis. Il en avait souffert pendant de nombreux mois, années, se détruisant à petit feu avant de relevé la tête et d'abandonner tout ce qu'il connaissait, la magie n'était plus rien pour lui, elle ne valait plus rien à ses yeux.

Il se murmura tout doucement '* c'est impossible, c'est impossible, j’hallucine, je rêve c'est ça, je rêve.* Il paniquait pas, il était juste perplexe et quelque peu décontenancé. Et si s'était un piège des Nosferatus ? Si elle n'était qu'une illusion l'attirant dans les filets de ses monstres qu'il avait fuis après la chute de l'école, s'ils essayaient de le recruter ? Connaissant ses faiblesses ? Des questions encore et encore trottant dans sa tête, mais ne trouvant réellement de réponses.

Il s'est assis sur le sol, non loin du Nosferatus inanimé, le sol est sec, rêche, il essayait de se reprendre tant bien que mal. Étrangement elle ne semblait pas aussi surprise que lui, c'est en soit ce qui l'inquiéta le plus. Quand tu revois quelqu'un que tu n'as pas revu depuis plus de trois ans, tu lui demandes pas ''Qu'est-ce que tu fais ici ?'' c'était stupide, ou alors sa question était juste un reflexe. Le jeune homme se creusait la tête, ne lâchant plus la jeune femme du regard, elle était là, en chaire et en os. Pourquoi était-elle là ? Pourquoi avait-il fallu qu'il vienne à son secours ? Il aurait pu tracer sa route, sans se retourner, laisser faire, sans rien dire, comme il faisait depuis quelques temps maintenant.

Il se frotta les yeux, peut-être avec l'espoir de se réveiller en le faisant. Il devrait être heureux, la prendre dans ses bras, lui dire qu'elle lui a manqué, lui demander ce qui lui était arrivée durant trois ans, comment elle s'en était sortie. Mais il n'y arrivait pas, il n'en avait pas envie, en trois ans il avait changé, sûrement comme beaucoup. Il ne voulait plus s'attacher aux gens, Rachel était en soit morte pour lui le jour où l'école est tombée et il mort avec elle. Revenir en arrière ferait bien trop mal. Il ne voulait plus souffrir, reprendre cette vie qu'il mène et oublier qu'il la vu. Débile ? Oui sûrement, mais à quoi bon continuer.

Il hésita longuement avant de lui répondre, il essaya de garder son sang-froid si on peut dire. Avoir pratiquement tué un mec sa soulage après tout et donc le stress est moins présent. Il a les doigts quelque peu ensanglanté par le chaos qu'il vient d'infliger. Il prend une grande respiration, souffle et essaya tant bien que mal de lui adresser la parole. Trois ans les avaient redevenir des inconnus.

'' J'arrive pas à y croire... Je.. Tu, tu étais morte, vous étiez tous morts.. ou presque..'' il marqua une pause, plongea sa main dans la poche de son pantalon en sortant un paquet de clopes neuves, s'en allumant une. Il en avait plus que jamais besoin. Tirant un première fois dessus, laissant échapper la fumée de sa bouche, il a repris d'une voix un peu plus calme, neutre. ''Ce que je fais là ? Et bien j'accompagne quelqu'un, mais ça n'a clairement pas d'importance, on va dire que s'est minime. Comment ? Comment tu t'en es sortie ? Durant trois ans qu'est-ce que tu as fais ? Pourquoi maintenant ?'' Il a mis sa cigarette à la bouche, continuant de fumée, chaque bouffé était comme un soulagement.

Il n'avait envie que d'une chose à ce moment là, partir, fuir à travers la forêt et ne oublier ce qu'il venait de voir. Mais dans le monde magique, les choses ne sont jamais aussi simple et ça, il le savait.



Emi Burton


© TAZER.
 
« The family is the most important things we have. We need to take care about all of them. Sister and Brother forever, If you need some help, i will be here for you, don't forget this .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Mar 2 Juin - 15:48



Rachel
Loïc


J
'aurais peut-être du m'étonner plus que ça de voir Loïc ici... Cependant, pendant ses trois dernières années, il s'était passé tellement de chose que... J'ai bien peur d'être devenue plus blsée que je ne l'étais. Après tout, cela arrivait assez régulièrement qu'on accueille des nouvau à la citadelle. Enfin pas siii souvent que ça... Mais ça arrivait encore. Puis, j'étais quelqu'un encore optimiste. J'avais donc garder espoir que Loïc était encore en vie. Et le contraire ne semblait pas vrai...

Sous le choc, Loïc était assez s'asseoir à côté du Nos' agonisant. Je l'aurais volontier harceler de question. Cependant, je n'étais pas si cruelle que ça, je pouvais bien attendre qu'il se remette un peu de ses émotions avant. Bizarrement, je n'aais pas l'impression que le sorcier était content de ses retrouvailles. D'accord, la dernoière fois que nous nous étions vu c'était un peu... Chaotique... Mais cela ne supprimait pas tout ce qui c'était passé entre nous non plus. Bon d'accord, je préférai qu'il oublis l'histoire avec Cupidon, c'était vraiment bizarre ça. Mais en soit, nous nous entendions bien non ?

'' J'arrive pas à y croire... Je.. Tu, tu étais morte, vous étiez tous morts.. ou presque..''

J'étais plutôt bien en vie pour une morte. C'était bizarre d'être parti sur ce principe. Enfin, je voulais bien comprendre qu'il y avait eu beaucoup de mort ce soir là, mais évincer l'idée qu'il puisse il y avoir des survivants, c'était fort tout de même. Enfin surtout désespérant. Loïc sortis alors de sa poche un paquet et s'alluma une cigarette. Depuis quand est-ce qu'il fumait lui ?

''Ce que je fais là ? Et bien j'accompagne quelqu'un, mais ça n'a clairement pas d'importance, on va dire que s'est minime. Comment ? Comment tu t'en es sortie ? Durant trois ans qu'est-ce que tu as fais ? Pourquoi maintenant ?''

Hey ! Mais c'était sensé être mes questions ça ! Soupirant longuement, je vîns m'asseoir à côté de Loïc. Je n'aimais guère l'odeur de la cigarette, mais ne fis aucun commentaire dessus. Enfin, par pour l'instant. J'étais totalement contre ce genre de chose, sans doute mon côté d'écologiste qui ressortai encore là. Mais pour le moment, il y avait plus important. D'ailleurs qui est-ce qui l'accompagnait ? Une question de plus s'ajoutai à ma liste.

- Et bien... Quand Poudlard à commencer à s'effrondrer, je me suis enfuie avec un groupe de gamin d'une dizaine années chacun. Ensuite et bien... On a survécût comme on a pu, en comptant surtout sur la générosité des gens. On a quitté l'Ecosse pour l'Angleterre... Puis on a pris le Ferry jusqu'en France. Je n'avais pas trop de plan en soit... Juste trouver un endroit plus sûr. Puis j'ai entendu parler du campement... Et voilà... Je suis là maintenant.

Je l'avais répétée tellement de fois, que cette histoire me semblait des plus simple et presque irréelle à présent. Pourtant, je l'avais vraiment vécue ! Mais c'était il y a si longtemps, c'était... Comme une sorte de rêve lointain maintenant. D'ailleurs la dernière question de Loïc était bizarre 'Pourquoi maintenant ?' Qu'est-ce que j'en savais moi ? A moins que...

- Attends... Tu n'es pas ici pour venir au camps ? Tu as dit que tu étais accompagné non ? Par qui ? Et cette quoi cette question, qu'est-ce que j'en sais 'pourquoi maintenant', j'ai rien demandé à personne moi ! J'étais juste venue me promener un peu en dehors de la citadelle ! C'est toi qui est sorti de nulle part !

Ok, j'étais en train de m'énerver toute seule. Il faut dire aussi, que cette situation m'échappait et je n'aimais pas ça. D'accord, je m'étais déjà retrouvée dans des situations plus bizarres que celle-ci. Mais tout de même... Je tentai de reprendre mon calme et poursuivit :

- Je... Euh... Désolé, je me suis laissée emportée... Tu as fait quoi toi pendant ces trois ans ?

Du coup, je ne savais pas si ma question serait la bienvenue, mais il me l'avait posée en premier, donc il n'y avait pas de justice ! Je pouvais la lui retourner ! Mais à mon avis, il n'avait pas du rire beaucoup pendant ses dernières années... Si il n'avait pas trop changer physiquement, j'avais du mal à reconnaître le Loïc de Poudlard qui passait son temps à me provoquer, à me lancer des piques ou à se moquer de mon surplus d'énergie...

B-NET


1 Rose de James ♥️ - 1 Rose de Loïc ♥️

"I don't care "
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Per aspera ad astra

avatar

Proud to be me.

Per aspera ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 435
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro le plus souvent
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : In another world where you can't find me
✘ DC : Léo, Liam et Enzo :D
Date d'inscription : 27/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
133/500  (133/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Mer 1 Juil - 2:39

Le passé fini toujours par nous rattraper.
Rachel & Loïc



Loïc était un peu perdu dans ses pensées observant les alentours, il était bientôt temps pour lui de rejoindre sa ''femme'' avant qu'elle ne vienne le chercher elle même et que cela finisse mal, comme d'habitude quoi. Rachel était toujours aussi belle, amoureux durant quelques semaines, il aurait pu baptiser un caillou en son nom, elle avait été une partie de sa vie, courte, mais importante. La renier serait difficile. Il en avait fais son deuil, comme tous les autres. Avait-il était stupide de les croire morts et d'essayer d'oublier ce monde qui était le sien ? Il faut dire que lors de son réveille seul des mains ensanglantés sortant du château lui apparaissaient, comment dire que voir cela ne vous donne pas vraiment d'espoir sur la survie de vos amis. Alors avait-il abandonné trop tôt ? Peut-être, mais le retour en arrière était impossible, il avait trop avancé pour repartir dans le monde pitoyable de la magie, vaincu par l'une des leurs, son père pour sous-fifre.

Le jeune homme continuait de consumer sa cigarette, les yeux quelques peu fatigué par le voyage et abasourdit par les événements. La rousse commença un petit conte, un conte oui c'est de quoi cela avait l'air, un horrible conte certes, mais s'en était un enfin pour lui quoique autobiographie serait plus exact, mais qu'importe, qui s'en préoccupait ? Tous deux avaient vécu des choses bien différentes, lui avait sombré, elle était restée à flot, comme quoi les plus forts, ne sont pas souvent là où on le croit. Elle avait survécu et ne s'était pas laissée périr. Lui avait fais cette erreur avant de la regretter. En soit il le savait, il savait que la jeune femme était forte, il n'en avait guère douté.

Vint les questions les plus embarrassante, comment expliquer à quelqu'un qu'on connaît qu'on en reviendra pas, qu'on ne peut pas, qu'on ne veut pas y retourner, recommencer, il l'avait déjà fais, sa vie était à Londres, avec son pote, ces riches bourgeoises et une vie bien tranquille. S'enfermer dans un campement de survivants ? Très peu pour lui, se lamenter il avait déjà fais, soutenir les autres aussi. Le monde magique n'était plus à ses yeux. Une nouvelle vie un point c'est tout. Il était heureux, pas tous les jours roses, mais cela lui convenait. Mais il n’eut guère le temps de répondre aux premières questions que la jeune femme commença à s'emporter. Le ''pourquoi maintenant ? '' n'était pas passé. En soit c'était une question qu'il se posait à lui même, qu'elle le prenne mal, qu'importe, cela ne lui faisait ni chaud ni froid, il resta de marbre, ses excuses ? Là aussi leur importance n'était pas. Elle n'était plus rien ? Même pas une amie, une connaissance et encore ? Pouvait-il vraiment dire qu'ils se connaissaient après trois ans ?

Un peu sec, la voix grave, '' Non, non je ne suis pas là pour le camps, c'est fini pour moi ces conneries, j'ai plus envie de faire partir de ce monde qui est le tient. J'ai décidé de ne jamais y revenir, trop de mauvaises choses se sont produites, je suis heureux, enfin à peu près'' hésitant en soit il n'était pas vraiment sûr de la définition de bonheur, mais qu'importe '' J'ai commencé une nouvelle vie et ce n'est pas pour replonger dans l'ancienne, j'ai perdu trop de personnes auxquelles je tenais. Et puis je ne serais d'aucune utilité. '' il marqua un temps de pause, finissant de consumer sa cigarette, l'écrasant sur le sol. Il se releva, le sol était bien trop boueux et sa chemise allait être dégueulasse, les questions trop nombreuses, bref, il regarda de nouveau Rachel. '' Et bien la prochaine fois je te laisserai te démerder avec un de ces enfoirés '' indiquant de la tête le Nos' complètement défoncé. ''Désolé si j'ai vexé mademoiselle ce n'était pas intentionnel. Je peux me barrer hein, on fait comme si tout cela n'avait pas eu lieu d'accord ? '' Un peu trop sec, pas peiné, il n'aimait pas qu'on lui parle mal, il ne se faisait pas pour autant plus délicat, comme quoi certaine chose ne changent pas.

Emi Burton


© TAZER.
 
« The family is the most important things we have. We need to take care about all of them. Sister and Brother forever, If you need some help, i will be here for you, don't forget this .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Jeu 2 Juil - 12:07



Rachel
Loïc


L
oïc m'écouta attentivement sans m'interrompre une seule fois pour faire un commentaire. Cela ne m'étonna pas vraiment de sa part. Il savait que j'étais affreusement bavarde. Puis, je doutais fortement qu'il ai réellement quelque choseà faire de ce que je lui racontais. C'est peut-être cliché de dire ça mais... Loïc n'était aps une fille, donc les histoires en tout genre ne devait pas l'intéressé et si il s'en fichait, il ne se donnerai même pas la peine de faire semblanty d'avoir écouté.

Etant donné qu'un silence suivit mon histoire, j'enchaînais avec ma demi-douzaine de question. Cependant, Loïc ne semblait pas aussi heureux que moi de devoir y répondre. Il est vrai que durant ses trois ans, nous n'avions pas tous eu la vie facile. Mais c'était aussi une question de volonté non ? Un nouveau silence suivit mes questions. J'étais assez embarrassée pour le coup. Devais-je reprendre la parole ou attendre ? Je fis donc ce que mon expérience en temps qu'oracle m'avait appris : attendre. Certaine personne n'aimaient pas se précipité et préféraient organiser leur idées avant de parler.

' Non, non je ne suis pas là pour le camps, c'est fini pour moi ces conneries, j'ai plus envie de faire partir de ce monde qui est le tient. J'ai décidé de ne jamais y revenir, trop de mauvaises choses se sont produites, je suis heureux, enfin à peu près''

Loïc avait parler d'un ton sec et froid. En plus de la signification de ses paroles... Tout cela ne me faisait guère plaisir. Il n'avait même pas demandé plus d'explication sur le camps que ça. Il venait tout simplement de rejetter l'idée sans chercher à comprendre. Il n'avait même pas essayer de dire ça gentiment ! J'étais une personne franche, je savais que la vérité pouvait blesser, mais on pouvait faire en sorte de la rendre un peu moins violente. Je serrais la mâchoire pour le laisser continuer mais je n'en pensais pas moins.

"J'ai commencé une nouvelle vie et ce n'est pas pour replonger dans l'ancienne, j'ai perdu trop de personnes auxquelles je tenais. Et puis je ne serais d'aucune utilité. ''

C'était compréhensible. Pourtant, je n'étais pas persuader qu'il s'agissait là de la meilleure solution. Loïc venait de marquer une pause durant laquelle il finit tranquillement sa cigarette avant de l'écrasé au sol. Il se releva alors avant de reprendre :

'' Et bien la prochaine fois je te laisserai te démerder avec un de ces enfoirés. Désolé si j'ai vexé mademoiselle ce n'était pas intentionnel. Je peux me barrer hein, on fait comme si tout cela n'avait pas eu lieu d'accord ? ''

Oublié ? Alors c'était ça la solution à tout ? Comme si il en avait fini aussi facilement avec moi. En voyant qu'il tentait de s'enfuir, je ramassai, dans un premier temps, le mégot qu'il avait laissé par terre et me leva rapidement pour le rattraper, puis commencer à m'énerver :

- Non mais oh ! Tu crois aller où comment ça ? Déjà reprends ça et tu le mettra à la poubelle ! Une cigarette peut mettre jusqu'à deux ans avant de se dégratder !

Tout ne parlant je lui avait mis le mégot dans la main, avant de poser un doigt accusateur sur son torse.

- Non mais tu a quel âge Loïc ? Tu pars sans chercher à comprendre. Tu pense vraiment que tes problèmes vont s'envoler parce que tu ne les vois pas ? Arrête de faire l'autruche !

Je sais, mes arguments n'étais pas le meilleurs du monde, mais j'étais vraiment remontée. D'ailleurs, j'étais tellement énervée contre l'ancien Serpentard que je lui décrochai une claque. Il avait la joue rouge, on pouvait presque voir la trace de mes doigts... Mais je repris de plus belle.

- Réveille-toi putin ! Bas-toi ! T'es un homme oui ou non ? Ca n'existe pas le bonheur 'a peu près' ! Je veux bien que cette notion soit difficile à comprendre, mais tu ne fais aucun effort pour y arriver ! On dit tout le temps au fille "il faut souffrir pour être belle"... Ben c'est la même chose avec le bonheur ok ?

Je marquai une courte pause pour reprendre un peu mon souffle et repartis en faisant une belle caricature de Loïc :

- Et ne me sort pas des trucs du genre "a prochaine fois je te laisserai te démerder avec un de ces enfoirés" ! Non ! Je ne me déboruillerai pas toute seule la prochaine fois ! Tu m'as sauvé la vie Loïc ! Je t'en suis reconnaissante et je ne veux pas l'oublié non plus !

J'avais commencer à m'adoucir en parlant, et s'en m'en rendre compte, à présent, j'avais aggriper la chemise de Loïc d'une main... Comme pour le suplier de rester. D'ailleurs lorsque je me remis à parler mon ton était bien plus calme et même presque suppliant.

- Je suis désolé Loïc pour tout ce que je t'ai fait subir. Crois-moi, je ne voulais pas... Mais... Entre mon statu d'oracle et Percy... Je pensais faire la bonne chose. Apparemment j'avais tort... Je tiennais vraiment à toi Loïc. Et je tiendrai toujours à toi. Tu as fait partie de ma vie et je ne veux pas l'oublier. Et je suis vraiment contente de t'avoir retrouver. Ce n'est pas grave si tu ne veux pas répondre à mes questions... Mais s'il te plait, ne me rejette pas comme ça. Ne fait pas comme si de rien n'était, comme si j'étais une simple étrangère parmis tous les autres.

Je laissais le silence s'installer. Non seulement parce que je n'avais plus rien à dire et parce que je devais tenter d eretenir les larmes qui me montaient au yeux. Comme quoi, j'étais vraiment émotive aujourd'hui.


B-NET


1 Rose de James ♥️ - 1 Rose de Loïc ♥️

"I don't care "
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Per aspera ad astra

avatar

Proud to be me.

Per aspera ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 435
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro le plus souvent
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : In another world where you can't find me
✘ DC : Léo, Liam et Enzo :D
Date d'inscription : 27/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
133/500  (133/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Sam 11 Juil - 4:17

Le passé fini toujours par nous rattraper.
Rachel & Loïc



Les nerfs à vifs, Loïc n'arrivait plus à supporter rien, il en avait marre d'absolutement tout, désirant tout péter, il rejetait la faute sur Rachel comme un lâche qui n'arrivait pas à prendre ses responsabilités et accepter ses erreurs. Le ton commença à monter entre les deux ex-amants si on peut les appeler comme ça. La colère de ne pas avoir eu des nouvelles de chacun surtout était probablement le fil conducteur, ne pas avoir fais savoir qu'il était en vie à probablement engrangé cette chose. Mais il ne comptait pas pour autant faire l'effort d'aller à la rencontre de ses anciens camarades, trop fier et ayant radicalement changé, le retour n'était pas envisageable.

Il a sentis la jolie rousse à vif, s’énervant d'abord pour une cigarette qu'il avait ''osé'' jeté sur le sol, il avait sûrement oublié qu'elle n'était qu'une Diantre d'écolo qui faisait chier son monde avec la nature et sa beauté, comment avait-il pu tomber sous son charme à cette guenon ? L'engueulant pour un morceau futile de papier, comme si elle n'avait que ça à faire de ses journées, qu'elle retourne avec les autres à faire semblant que tout va bien dans le meilleur des mondes. Il s'en voulait tellement d'être venu la secourir. Des remords vint en ayant pensé une telle chose.

Elle commença à le sermonner sur le bonheur, mais elle ne savait rien de ce qu'il avait subis durant ces trois dernières années son Diantre de bonheur avait foutu le camp avec sa vie,détruit par la drogue et l'alcool, enrôlé dans la prostitution, agresser et tabasser de nombreuses fois, elle n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé et il ne comptait pas vraiment lui en faire part. D'un ton sec et franc sans aucune once de gaîté. '' Le bonheur n'est qu’éphémère, il ne vaut rien, tu sombreras toujours quoi qu'il arrive, tu peux toujours espéré croire qu'il existe, mais tu ne seras que déçu de voir ce monde aussi sombre. Ton bonheur foutra le camp comme ta vie. Arrête de te croire chez les bisounours bordel ouvres tes putains yeux d'oracles ils te servent à quoi sérieux ? ''

L'acte ''héroïque'' dont il avait fais preuve revint sur le tapis, comme s'il n'en avait pas assez qu'on lui soit reconnaissant ? Mais ça lui apporte quoi clairement ? Absolument rien, elle pouvait se la foutre là où il pensait sa reconnaissance, c'est pas ça qui lui fera voir plus clair dans sa vie de merde.'' Tu devrais, ce n'était rien, un moment comme ça qui n'a aucune importance, sans grand intérêt... Il faut arrêter de voir le bien dans une chose qui ne l'est pas. Un concours de circonstance.''

Elle essayait de l'attendrir, il l'était quelque peu, niait qu'il ressentait des choses encore pour elle ne lui ferait d'autant plus mal. Elle savait le toucher là où il fallait sans comprendre qu'elle le rendait bien trop docile. Réveille-toi se criait-il. '' Je ne peux pas nier ce que j'ai ressenti pour toi et les choses que je ressentirai encore pendant assez longtemps, mais dire que nous ne sommes pas des inconnus c'est se mentir, que connais-tu de ma vie durant ces trois dernières années ? Que peux-tu en dire ? Je ne te connais pas non plus. Nous sommes bien des inconnus. D'ancien amis, peut-être plus, mais maintenant que sommes-nous ? Dis moi qui sommes nous ?! Je ne te rejette pas, je ne peux juste pas encore affronter le regard de ceux que j'ai laissé sans le savoir. Traites moi de lâche, mais je n'ai eu guère le choix... ''

Il craqua ses doigts, il savait qu'il devrait y aller, mais il ne pouvait s'empêcher d'attendre Rachel et ses douces paroles.



Emi Burton


© TAZER.
 
« The family is the most important things we have. We need to take care about all of them. Sister and Brother forever, If you need some help, i will be here for you, don't forget this .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc Mar 4 Aoû - 17:44



Rachel
Loïc


G
arder son calme, il faut garder son calme. J'écoutais les paroles de Loïc en essayant de ne pas m'énerver. Je savais, par expérience, que continuer de crier n'arrangerai pas nos affaires plus rapidement. Mais c'était si dur de ne pas se laisser emporter. A chaque nouveau mots de Loïc, j'avais envoie de le frapper encore plus et de le secouer en lui disant de se réveiller, d'arrêter d'être aussi pessimiste, de voir le bon côté des choses un peu.

J'avais essayer de calmer le jeu. Cependant la tâche allait être plus difficile. Loïc aussi têtu qu'une mule. Pourquoi de tous les hommes du monde, je devais toujours choisir ceux qui m'étaient inacessible hein ? L'ex-Serpentard ne voulait pas me connaître hein ? Il disait que je ne le connaissait pas non plus ? Et c'était pour cette simple raison que nous devions nous comporter comme des étranger l'un envers l'autre. Je soupirai longuement, ravalant une fois de plus ma rage. C'était comme réprimander un enfant, si je me mettais encore à crier, cela ne ferai que l'énerver encore et produirai l'opposé de ce que je recherche.

- Désolé Loïc, je n'ai pas envie de me lancer dans un concours de celui qui cri le plus fort aujourd'hui. J'ai encore besoin de ma voix.

Au moins, il était prévenu. A présent, il fallait entamer les choses un peu moins cool à dire. Je réfléchis un instant à la manière dont j'allais formuler mes propos. Je ne voulais pas être blessante, mais j'avais l'impression que j'allais l'être tout de même.

- Si tu ne veux pas essayer de comprendre, tant pis pour toi. Je n'ai jamais dit que l'on vivait dans un monde de bisounours. Mais d'un certain sens je préfère voir ma vie comme celle d'un bisounours plutôt que comme une tragédie. On a rien sans rien Loïc. Tu ne peux en vouloir qu'à toi si tu n'arrive pas à comprendre ce genre de choses. J'essayai juste de t'aider...

J'avais réussi à garder un ton calme et je me voulais même un peu froide, mais pas sûre que j'y sois parvenue. Avec Loïc... Avec Loïc c'était plus compliqué qu'avec n'importe qui. J'avais trop peur de le perdre à la première erreur et je n'en n'avais pas envie. J'essayai de ne pas le montrer, mais au fond de moi, je savais que je ne voulais pas qu'il parte. Mais si il voulait partir et bien... Je ne voulais pas qu'il le fasse avec des regrets et pour le moment, je sentais qu'il en avait un bon paquet de regrets.

- D'accord. D'accord, je t'admet que tu n'as pas totalement tort. On ne sait quasiment rien l'un de l'autre. Tu sais ce qu'il s'est passé pour moi durant ses dernières années. Enfin, dans les grandes lignes. Et ça doit te sembler presque paradisiaque par rapport à ce que tu as vécût. Mais Loïc, sache que... C'est un peu horrible de dire ça, mais la chute de Poudlard ne m'a pas tant affecter que ça. Enfin si, mais pas de la même manière que pour toi. J'avais déjà tout perdu en arrivant à Poudlard. Pourtant, je n'ai pas le droit de me laisser abattre. C'est dur de devoir afficher toujours un sourire alors qu'on est dévasté. Mais je ne me suis jamais laissée aller pour la simple et bonne raison que je sais qu'on a besoin de moi. Si il n'y a personne pour redonner un peu d'espoir, personne ne le fera et... Et nous n'auront qu'à nous laisser sombrer jusqu'à ce que la mort vienne à nous.

Hum... Je n'avais pas perdu le contrôle de mes émotions, j'étais même presque détendue à présent mais... J'en avais dit beaucoup. Je tentai d'adresser un petit sourire triste à Loïc. Cependant je doutais que tout ce que j'étais en train de faire servait à quelque chose. Peut-être devrais-je juste abandonner l'affaire, passer à autre chose. C'était ce qu'il y avait de plus raisonnable à faire. Mais depuis quand j'étais raisonnable. Depuis quand je me pliais à la raison hein ?

- Ce n'est pas moi qui vais te contredire quant aux choix qui s'imposent à nous. J'ai annoncé bien assez de prophétie pour savoir que, quoiqu'il arrive, on fini toujours par suivre le destin qui nous a été désigné. Et oui, tu es un lâche Loïc. C'est bien de l'admettre. Tu peux continuer d'attendre que la vie passe, si ça te chante. Mais tu te retrouvera avec plein de regret. Même si tu n'y crois pas, essaye de défier un peu ton destin, essayer de croire que ces choix, c'est toi qui les faits et personne d'autre. Vivre avec des regrets est la pire des choses qu'il puisse nous arriver Loïc. Soit honnête. Envers les autres, mais surtout envers toi-même.

J'avais encore beaucoup parlé, mais je pensais chacune de mes paroles. Apparemment j'en avais besoin aussi d'entendre tout ça. Cette fois-ci c'est un grand sourire assez moqueur que j'adressai à Loïc. Je glissai ma main sur sa joue, jusque dans ses cheveux sans cesser de sourire.

- Puis entre nous Loïc... Tu es moche quand tu es énervé.

Ok, ça, c'était gratuit. Il ne s'agissait que d'une blague en soit, je me permi de ponctuer cette phrase d'un petit rire amusé et j'espérai sincèrement que l'ex-serpentard ne le prendrai pas mal. D'ailleurs, j'aurais pu l'embrasser à cet instant. Ce n'était pas l'envie qui manquait, nous étions si proche et... Rah... Mais j'avais trop peur de me faire rejeter. Je n'avais pas envie que cela arrive, je ne le supporterai pas. Je me contentai donc de rester là, à comtempler son regarder en appréhendant sa réponse.

B-NET


1 Rose de James ♥️ - 1 Rose de Loïc ♥️

"I don't care "
Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc

Revenir en haut Aller en bas

Le passé fini toujours pas nous rattraper || Feat. Loïc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» A toujours chercher la petite bête on fini toujours par se brûler les ailes [PV Anshu]
» On en aura jamais fini avec les emmerdes! [feat. Perséphone] ~ 18+
» [Fini]Madeleine Barbara Force || Feat: Zendaya Coleman
» Le mal est passé mais le passé fait toujours mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: Les Campements :: RE :: Les alentours :: Les champs-