Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

« La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 26
Date d'inscription : 26/04/2015

A little more ?





MessageSujet: « La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime] Lun 25 Mai - 16:41



La hauteur est l’ivresse de l’ennui.

With Liam Austen.



♠ « D’un pas souple et agile, » ♠
la silhouette élancée du japonais gravit les marches de pierres des murailles pour parvenir jusqu’au remparts, s’arrêtant quelques secondes lorsqu’il fut arrivé au sommet, le vent humide de la Gironde jouant dans ses mèches de jais. Ses iris obsidiennes balayèrent rapidement le chemin de ronde, localisant instinctivement la position de chacun des gardes de faction, avant de se poser sur le paysage qui s’étendait devant lui.

Lentement, il s’approcha des blocs de pierres du rempart, et posa doucement ses doigts sur le granit, tandis qu’il projetait tous ses sens vers la plaine, détaillant les divers champs qu’il surplombait à présent du haut des fortifications, le fleuve voisin dont l’eau grise coulait avec violence vers l’Atlantiques, ainsi que le bouquet émeraude plus lointain de la forêt. Le tout baignée de l’étrange et fantomatique lumières que laissait filtrer les nuages sombres qui s’amoncelaient depuis le matin dans le ciel de mai.
De la haut, le japonais pouvait apercevoir le rideau de pluie qui s’abattait déjà à quelques kilomètres, et qui semblait se diriger vers eux.

Shinji laissa s’échapper un imperceptible soupire de ses lèvres. Il n’avait rien contre la pluie, mais il s’était habitué aux douces journées de cette fin de printemps, et surtout d’un point de vue pragmatique, c’était beaucoup plus simple d’avoir du soleil.
Mais si les sorciers et les demi-dieux avaient pour le moment réussit à bien s’organiser, et à survivre en utilisant les ressources qu’ils avaient sous la main, et leur ingéniosité, la météo était encore hors de leur porté.
Sorciers ou demi-dieux, ils étaient plus proche des humains que des divinités.


Détachant finalement ses iris onyx du paysage, il les reposa sur le chemin de ronde, et s’éloigna des escaliers de pierres, se dirigeant d’une démarche silencieuse et souple vers l’un des batillons, saluant d’un discret hochement de tête les gardes qui arpentait le chemin de ronde.
Le jeune homme respectait ces qui avaient prit ce post, car il imaginait sans mal la fatigue psychologique que devait apporter le fait de devoir surveiller continuellement les alentours, et de toujours avoir sa vigilance au plus haut degré. Mais surtout, ce qui lui semblait être le pire, c’est l’attente.

Faire le même trajets autour des fortifications un nombre incalculable de fois, attendant qu’il se passe quelque chose qui diffère du quotidien. Mais attendre, n’est-ce pas souhaiter ? Ils ne pouvaient pas souhaiter, ils se l’interdisaient sûrement, mais ils le savaient sûrement au fond d’eux même, que  cette attente les rongeait.
C’était sans doute également le ressentit de tous les survivant de l’estuaire, mais les autres pouvaient au moins penser à autre chose, tandis que les gardes ne pouvaient qu’attendre, et surveiller.

Ils attendaient tous, mais personne ne savait quoi.




Zuiichi - Never-Utopia




Shinji Sekime.
« Whether 'tis nobler in the mind to suffer The slings and arrows of outrageous fortune, Or to take arms against a sea of troubles, And by opposing end them? To die: to sleep; No more; and by a sleep to say we end The heart-ache and the thousand natural shocks That flesh is heir to, 'tis a consummation Devoutly to be wish'd. To die, to sleep; To sleep: perchance to dream: ay, there's the rub; For in that sleep of death what dreams may come When we have shuffled off this mortal coil. » W. Shakespeare.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 43
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro !
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : In my own world
✘ Liens : Mia Austen ~ Fille un peu casse-cou qu'il essaye de protéger
Oxanne Prescott ~ Relation compliqué, des sentiments sincères, mais la peur de s'engager. Il la pense morte.
Milena Hoover-Windsor ~ Soeur avec qui il a su créer des liens forts. Ils forment un trio indestructible avec Oxanne.
Asa Chabsoky ~ Cousin du côté de sa mère, ils ne s'entendent pas très bien, tout deux des demi-dieux, mais ayant une vie bien trop différente pour se comprendre.

Date d'inscription : 13/04/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: « La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime] Lun 1 Juin - 14:26



La hauteur est l'ivresse de l'ennui
Le temps s'écoule sans que rien ne puisse réellement l'arrêter. On ne le voit pas, on l'entend pas, mais il est là. Les saisons se succèdent avec toujours l'espoir de revoir ceux qu'on a perdu. Mais il est temps d'avancer, de ne plus se retourner et de faire face à un avenir qui se voudra peut-être meilleur. En tout cas c'est ce qu'espérait grandement le brun, pour lui et pour sa fille. Revoir enfin l'éclairci que tous attendent depuis très très longtemps maintenant.

Liam était dans sa chambre, les yeux clos, essayant de retrouver le sommeil après une nuit très agité. Mia avait fais des cauchemars, elle avait eu besoin de lui, il était resté près d'elle plus de la moitié de la nuit avant de repartir dans sa chambre pour une courte pause. Il savait qu'il n'y arriverait pas. Que se rendormir maintenant était quasiment impossible sachant que dans quelques heures il allait devoir se relever pour emmener sa fille à l'école de la forteresse avant de partir faire son job. Il essayait, il tentait le tout pour le tout et les yeux clos il s'envola en peu de temps vers le monde des rêves.

C'était si bon, si apaisant, la douceur d'une plaine d'herbe fraîche, allongé le regard vers les cieux, le soleil frappant légèrement son visage et une brise marine vint picoter ses narines. Il se sentait si bien, un rêve qui se voulait si réel. Non loin une falaise, une falaise qu'il connaissait bien, celle qui faisait partie de l’Angleterre, mais d'où on pouvait voir la France. Il se leva et s'approcha, encore et encore, avant de se retrouver au bord, un pas de plus et il tombait dans le vide, s'écrasant contre les rochers en contre bas, son corps transportait par les eaux disparaîtrait à jamais. Une secousse, une autre et une autre. Incessante, il sentait faillir, la chute approchant à grand pas, tomber et ne jamais se relever. Puis une voix dans sa tête, une petite voix si singulière qu'il connaissait si bien. ''Papa, Papa, Papa'' Mia, que lui voulait-elle ? Sa chute, sans le voir, tombant dans le vide, longue, elle fut longue comme si jamais il n'arriverait au sol, voyant de près la mort, sans jamais pouvoir la toucher.

D'autre secousse et les appelles de sa fille reprirent, il s'écrasa sur le sol et ses yeux s'ouvrirent sur le visage angélique de sa petite. Sautant sur le lit, tentant de le réveiller, ce qu'elle avait d'ailleurs réussi à faire. ''Papa c'est l'heure''. Elle sortit de la chambre en courant vers ce qui était la cuisine, une kitchenette plutôt. Il a fais tomber sa tête violemment contre le coussin. Pourquoi avait-il fallu qu'elle le réveille, il était si bien à ce moment là. Fermant les yeux de nouveaux quelques instant, Mia ne le voyant pas arriver cria de plus belle ''PAPA''. Un grognement est sorti de la bouche du jeune homme. Bien sûr qu'il l'aimait, plus que tout au monde. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait être agaçante quand elle s'y mettait. Une vraie pile, toujours à courir partout et parler un peu trop. Un mélange explosif du caractère de sa mère et de son père. Il allait falloir s'y faire.

Il a mis un tee-shirt sur le dos et a pris la direction de la cuisine, demanda à sa fille de se taire un peu. Sortant la nourriture pour le petit déj', il essayait de ne pas la négliger, se privant le plus souvent. Il ne voulait pas qu'elle est un manque, elle n'avait que six ans, elle n'avait pas à souffrir de cette guerre qui faisait rage, elle était trop jeune pour ça, pour comprendre.

Une petit demi-heure avait suffis pour se préparer, l'école l'attendait à elle et lui il n'avait que son boulot à rejoindre. Il se frotta les yeux sur le trajet, la main de sa fille dans la sienne. Allez savoir pourquoi il l'accompagnait à chaque fois alors que clairement la forteresse était déjà emplis de demi-dieux et rien ne pouvait réellement lui arriver, elle était plus en sécurité qu'autre chose ici. Mais voilà, y a cet instinct qui vous pousse à le faire, un peu papa poule oui.  

Une fois le paquet déposé, il se dirigea vers les fortifications de la cité, il avait encore du temps devant lui, il aimait bien observer l'extérieur, c'était si prêt et si loin à la fois, le danger y régnant en maître. Il monta les marches, toujours aussi fatigué par la nuit agitée qu'il avait passé. Il n'a pas vraiment pris le temps de saluer tout le monde, il en avait un peu la flemme. Il vint alors se poster à côté d'un jeune homme brun. Ils se connaissaient tous ici maintenant de vue principalement. Sans réellement jamais entamer une conversation.

Il le salua d'une petite voix fatigué '' Salut.'', sans rajouter autre chose, il a émis un bâillement qu'il s'empressa de cacher de sa main. Avant de poser ses yeux sur les alentours. Une journée assez chiante était sur le point de débuter....
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 26
Date d'inscription : 26/04/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: « La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime] Jeu 4 Juin - 15:59



La hauteur est l’ivresse de l’ennui.

With Liam Austen.



♠ « Shinji s’arrêta une nouvelle fois, » ♠
et ses iris obsidienne remontèrent vers la mouvante aquarelle qui s’étendait au dessus de leurs têtes, et dont les couleurs sombres de la nuit se diluait en courbes effrayante dans la pâleur fantomatique des rayons du soleil qui ne parvenait pas à percer le rideau de nuage.

Il n’arrivait pas à détacher ses prunelles de cette étendue grondante, tout comme il lui était difficile de quitter les herbes mouvantes des yeux lorsqu’il traversait les prés. Perpétuellement sur ses gardes. Toujours vigilant. À l’affut. Avec cette impression croissante que les nuages allaient se déchirer pour laisser apparaître un nouveau monstre. Laisser place à un nouveau combat.


Il aurait voulu se débarrasser de ce sentiment écrasant, et pesant. De se dire avec la logique implacable et méthodique des enfants d’Athéna que cela était impossible, et que par conséquent la tension qui étirait ses muscles n’avait d’autre effet que de le fatiguer inutilement.
Mais c’était justement cette logique millénaire qui rendait le japonais aussi tendu qu’une corde d’arc tiré par une chasseresse, avec l’impression dévorante d’être sans cesse sur des charbons ardents. Si la liste de ce qui les tenait en sécurité était longue, celle des dangers qui menaçaient les survivants l’était d’autant plus, et avec une rapidité qui ne parvenait même plus à les effrayer.

Shinji, s’acclimatait à la situation avec le calme observateur et calculateur qui le caractérisait. Et bien que parfois des moments de désespoir le traversent lorsqu’il rentrait à la citadelle après des semaines sur les routes, rongé par cette fatigue insidieuse qui lui étreignait le corps et l’âme d’une même poigne, il retrouvait rapidement son objectivité. Ils étaient des demi-dieux, et ils avaient du lutter pour leur vie depuis des millénaires, c’était leur destin en quelque sorte, bien que le messager haïsse cette idée. C’était dans leur ADN. Quant aux sorciers, bien qu’il devait avouer ne pas avoir spécialement de connaissance sur leur histoire, il semblait qu’ils aient eux aussi une certaine habitude de la guerre.

Et pourtant, parfois le demi-dieu se demandait si il n’aurait pas été plus simple de tout abandonner. De baisser son arme lorsqu’un monstre se jetait sur lui, et de rejoindre paisiblement les rives du Styx, et de rejoindre les Enfers. La douceur de l’oubli n’était-elle pas plus douce que la morsure de la vie ?
Oui, et pourtant, lorsque cette idée lui venait brusquement, quelque chose en lui refusait de baisser son sabre, et d’exposer sa poitrine. Une idée subite, une rage farouche et brutale le faisait reprendre le combat et reprendre l’assaut avec une force et une agressivité décuplée.
Le besoin d’affirmer qu’il était encore vivant.

Se retournant pour reprendre son avancer, son regard sombre croisa celui de Liam, auquel il répondit par un simple signe de la tête un peu tardif, ne l’ayant pas vu tout de suite, tel qu’il était ainsi plongé dans ses pensées.

Une goutte de pluie s’écrasa sur sa joue, bientôt suivie d’une multitude d’autre. Un léger sourire étira les lèvres de Shinji, tandis qu’il levait son visage pâle vers les ciel qui pleurait.
Ils étaient encore vivants.



Zuiichi - Never-Utopia




Shinji Sekime.
« Whether 'tis nobler in the mind to suffer The slings and arrows of outrageous fortune, Or to take arms against a sea of troubles, And by opposing end them? To die: to sleep; No more; and by a sleep to say we end The heart-ache and the thousand natural shocks That flesh is heir to, 'tis a consummation Devoutly to be wish'd. To die, to sleep; To sleep: perchance to dream: ay, there's the rub; For in that sleep of death what dreams may come When we have shuffled off this mortal coil. » W. Shakespeare.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: « La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime]

Revenir en haut Aller en bas

« La hauteur est l’ivresse de l’ennui. » [Liam Austen / Shinji Sekime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit d'ivresse humaine
» Dans la hauteur de la solitude...
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» [Pic de l'épaule] Hauteur des neiges éternelles
» Hauteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: Les Campements :: RE :: Les fortifications :: Les remparts-