Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

« This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 11
Date d'inscription : 16/10/2014

A little more ?





MessageSujet: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Dim 17 Mai - 22:30

Alex Taylor Benett





« ✣ Alex Taylor Benett »

Who's that girl ? ❤

Ma vie, en bref.
✣ Alex Taylor.
✣ Benett.
✣ Lexy.
✣ 16 mars en Norvège.
✣ 19 ans.
✣ Sang-Mêlé.
✣ Mon père est Loki.
✣ Un titre ? Je n'en ai pas.
✣ J'ai la peur du vide.
✣ Une dague.
✣ Mon Ambroisie ? À la fraise.
✣ Je suis une Solitaire.
✣ Elizabeth Olsen.

Passes ta souris sur l'image !

Tu veux en savoir plus sur moi ? ~ No more hiding who I wanna be. This is me.
✣ Qu'est-ce que je peux vous dire sur moi ? On dit que je suis un peu folle. J'ai envie de vous dire que la folie, de toute façon, c'est de famille. Par ailleurs, je suis aussi quelqu'un de très rusé et, selon les dires, une grande manipulatrice. Je peux sembler gentille, mais il faut se méfier des apparences. Une rose peut être jolie et on oublie parfois ses épines.

Mon père est Loki, le dieu de la discorde, c'est-à-dire désaccord, dissentiment violent qui oppose des personnes entre elles et les dresse les unes contre les autres. D'ailleurs, comme mon père, je peux semer la discorde. En parlant de Loki, saviez-vous qu'il s'agit d'un dieu nordique ? Non. Et bien, je vous le dis. Par ailleurs, il se trouve que j'ai six frères et sœurs dans la mythologie.

Je finirais par vous dire que je ne me sens pas proche de ma mère. Loin de là. Mais, au contraire, je fais tout pour être proche de mon père.


Marion.




Derrière l'écran. 
~ I'm just another thing for you to roll your eyes at, honey.
✣ Qu'est-ce qu'il faut savoir sur moi ? Pas grand chose. À vrai dire, je crois que vous me connaissez déjà. J'ai 21 ans, j'habite en France. Et … Je crois que je n'ai rien à dire de plus.


    It's just, don't stop

    The road I walk is paved in gold to glorify my platinum soul. I'll buy my way to talk to God so he can live with what I'm not. The selfish blood runs through my vains. I gave up everything for fame. I am the life that you adore. I feed the rich and fuck the poor. I got, you want. It's just, don't stop.  ©️endlesslove


Dernière édition par Alex T. Benett le Dim 17 Mai - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://house-of-m.forumactif.org/
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 11
Date d'inscription : 16/10/2014

A little more ?





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Dim 17 Mai - 22:36



Once Upon A Time.





'Cause we could be Immortals, Immortals,


Les héros, dans notre monde, personne n'y crois vraiment. D'ailleurs, on ne croit plus en la mythologie de nos jours. Les dieux, les héros, les demis-dieux… Tout ça ne sont que des histoires. Ce n'est pas réel. C'est un peu comme Peter Pan et le Pays Imaginaire, ou encore Alice et le Pays Des Merveilles. Ce ne sont que des inventions. Et pourtant, en regardant de plus près, les dieux de la mythologie existent réellement. Vous ne me croyez pas ? Alors vous me croirez encore moins si je vous dis que je suis une demi-déesse. Peut-être que vous allez croire que mon histoire est folle, que tout cela est faux, mais moi, je sais que c'est vrai. C'est le plus important.

« Parce que mon écho est la seule voix qui reviens. »


« Maman. Je veux savoir. Qui est mon père ? »

Cette simple question brisa le silence habituel qui restait entre ma mère et moi lorsque nous mangions. J'étais fatiguée. Fatiguée de chercher d'éventuelles photos, harceler chacun des petits copains de ma mère pour savoir s'ils n'étaient pas revenus après m'avoir abandonnée. J'étais fatiguée de ne pas pouvoir mettre un visage sur un soi-disant père. Et pourtant, je n'avais que six ans. À six ans, on ne devrait pas se poser ces questions, on a d'autre chose à voir, d'autre chose à penser. Mais ce n'a jamais été le cas pour moi.
Je me souviens, le premier jour d'école. Je tenais la main de ma mère qui me disait que ça allait bien se passer. Que tout irait bien. Cependant, je ne m'intéressais pas à ce qu'elle disait. Je regardais les autres enfants. Ils avaient tous deux parents. Et moi ? Moi, je n'avais que ma mère qui me disait « Tu me fatigues Alex. » quand elle rentrait le soir et que je lui demandais de jouer avec moi. Les autres, eux, ils avaient tout ce que je n'avais pas. Et je leur en voulais.
Inconsciemment, je regardais tous ses enfants avec la seule envie d'avoir leur père. D'être aimé par une figure paternelle. C'est tout ce que je demandais. C'est tout ce que je voulais. Et ce, depuis toujours. Même lorsque ma mère m'emmenait au parc avant que n'entre à l'école. Tous ces pères qui soulevaient leurs enfants dans les airs et qui rigolaient avec eux. C'était ça que j'ai toujours voulu. Et c'était tout ce que je n'ai jamais eu.
Mon père me manquait. Son absence me détruisait. Au fond de moi, je savais que j'avais besoin de lui. Je savais que j'avais besoin de mon père biologique, pas un de ces remplaçants, comme je disais. Non, je valais mieux que ça. Il me fallait mon véritable père.

« Ton père … Est partit pour toujours. Alors … Arrête d'en parler Alex. », souffla ma mère.
« Partit … Tu veux dire qu'il est …
- Oui ! Il est mort ! Il est loin maintenant ! Très loin ! »


Je me levais et courus dans ma chambre. J'entendais ma mère crier mon prénom, mais elle me laissa tranquille.

« Elle ment. », dit une voix masculine.

Alors que je relevais la tête que j'avais enfouie dans mon oreiller, je m'aperçus que j'étais seule. C'est à partir de ce jour-là que je commençais à parler à ce que j'appelais le fantôme de mon père. Même si parfois, et même pratiquement tout le temps, il ne me répondait pas. Et j'aurais tout donné pour voir son sourire lorsqu'il me regardait dans mon berceau, j'aurais tout donné pour l'entendre rire, pour entendre le son de sa voix qui se voulait réconfortant. Est-ce qu'il me regardait ? Est-ce qu'il était fière de sa fille ? Je n'ai jamais eu la chance de lui dire au revoir.

« Et si je semblais dangereux, aurais-tu peur ? »


Ma vie, on peut qu'elle bascula alors que je n'avais que huit ans. Je me souviens, rejoignant ma mère dans la cuisine, alors que je parlais au fantôme de mon père. Ma mère avait cessé de me disputer à ce sujet-là, au moins, je lui fichais la paix. Mais, ce jour-là, elle en eut vraiment assez. Elle commença par me dire que je n'étais qu'une petite fille pourrie gâtée et qui se moquait pas mal que sa mère se tue au travail pour elle. Et, alors qu'elle me criait dessus, la porte de la cuisine claqua toute seule, le gaz s'alluma tout seul, et je regardais ma mère suffoquer avant que tout revienne à la normale.

« Qu'est-ce … Alex … Qu'est-ce que tu as fait ? »

Mes émotions avaient pris le dessus. Je l'avais sentie. Je le sentais au plus profond de moi-même. Alors qu'elle me disait mes quatre vérités, je n'avais souhaité qu'une seule chose : qu'elle meurt, qu'on l'étouffe vraiment. Et ça s'était vraiment passé. Ma mère avait failli mourir, mais, au dernier moment, j'ai voulu qu'elle reste en vie.
Je sortis de mes pensées lorsque la porte se rouvrit toute seule. Je regardais mes mains. Tout ça n'était pas normal. Et c'est à ce moment que je crus que c'était réellement le fantôme de mon père. Mais un jour, je compris réellement. Ce n'était pas son fantôme, mais bien moi. Je le compris lorsque mon livre d'histoire traversa la pièce alors que j'étudiais tout en étant en colère contre le monde.
Ma mère s'était éloignée de moi, même si nous n'avions jamais été proches. À l'école, je n'avais pas beaucoup d'amis. En vérité, je n'en voulais pas. Je n'en ai jamais voulu. Pas de ceux-là. Je me sentais trop … Trop loin d'eux. Ils n'étaient pas comme moi. Ils ne savaient pas à quel point je me sentais seule. Ils ne savaient pas que, à l'intérieur, je n'étais plus rien. Juste une coquille vide qui manquait d'un père et avait des pouvoirs incontrôlables.

« Tu peux les contrôler. », me disait la voix de mon père.

Au fond, je savais qu'il avait raison. Il fallait juste que j'apprenne. Après tout, la magie ne devrait pas être si difficile à maîtriser. Voilà comment à huit ans, je commençais à faire le vide dans ma tête, voilà comment j'essayais de maîtriser un pouvoir qui m'échappait. Et ça me réussissait plutôt bien. J'étais assez douée. En vérité, on aurait pu croire que j'étais née pour ça. Même si parfois, mes émotions prenaient de l'ampleur et me faisaient perdre le contrôle.
« Monstre. » Voilà ce que ma mère finit par me dire un jour alors que j'essayais de m'entraîner à la magie dans ma chambre. J'essayais de ne pas l'écouter, la voix de mon père était là pour me soutenir. Il me rassurait, me disant qu'elle ne comprenait pas. Que je n'étais pas un monstre, loin de là. Et surtout, il me disait qu'il était fier de moi. Et rien ne pouvait me rendre plus heureuse. Non, rien d'autre. Pas même ma mère.

« Je veux voir ce que je peux faire, de cette magie pleine de mystère. Le bien, le mal, je dis tant pis. Tant pis. »

« J'ai, tu veux. C'est juste sans fin. »


Ça faisait bientôt quatre ans que je pratiquais la magie. Du haut de mes douze ans, je pouvais tricher au contrôle sans que personne ne le sache. Je pouvais envoyer un de mes doubles à ma place en cours. Je pouvais aller où je voulais, je pouvais faire tout ce que je voulais. Et tout ça, grâce à mes pouvoirs. J'en étais fière, même si parfois, rien allait comme je le voulais. J'étais loin de les maîtriser à la perfection. Loin de là. Il faudrait que j'apprenne encore deux ou trois choses. Mais c'était déjà bien plus que ce que je pouvais imaginer.
Je dois aussi avouer que je passais la plupart de mon temps à la bibliothèque. Feuilletant le plus souvent des bouquins sur l'histoire, je découvris que j'étais une vraie passionnée de l'histoire des Vikings, et particulièrement de leur mythologie. On ne peut pas vraiment dire que j'étais passionnée, en fait, j'en étais accroc. Je pouvais passer des heures à lire, voir même, des journées.
Puis, un jour, je tombais sur la capacité des dieux nordiques, et celle qui attira le plus mon attention, fut celle de Loki. « Loki était le plus puissant sorcier d'Asgard. Ses multiples capacités mystiques comprenaient la métamorphose, le vol, la projection astrale, le réaménagement moléculaire, la projection d'illusions, la télépathie, l'hypnose et la téléportation. ». J'étais complètement fascinée. Tellement, que j'allais chercher un autre livre qui racontait son histoire. Toujours en murmurant, je me replongeais dans ma lecture. « Loki est le dieu de la discorde dans la mythologie nordique. Il est le fils du géant Farbauti et de Laufey. Loki est capable de métamorphose, et il est autant impulsif et irresponsable que malin et rusé. Les Ases ont souvent recours à lui pour régler des problèmes, alors que bien souvent, c'est Loki lui-même qui en est la cause. De nature fondamentalement négative et traître, sa jalousie l'amène à causer la mort du dieu Baldr. ». Je tournais les pages, espérant trouver d'autres choses à son sujet. Et je finis par trouver. « Au chapitre 42 de la Gylfaginning, un maître-bâtisseur se présente aux dieux et propose de leur construire une forteresse pour Asgard en seulement trois semestres, ce qui les protégera des géants. Il demande alors comme payement la déesse Freyja, le Soleil et la Lune à condition qu'il réussisse son exploit. Les dieux acceptent, pensant qu'il ne réussirait pas. Mais l'étranger, avec l'aide de son étalon Svadilfari, entame la construction à une vitesse impressionnante. Inquiets qu'il réussisse sa prouesse, les dieux tiennent conseil et forcent Loki à empêcher l'étranger de finir son travail à temps. Loki se transforme en jument en rut pour distraire le cheval de l'étranger …. ». Je refermais le bouquin, dégoûtée par ce que je venais de lire. Je décidais alors de demander l'empreint du livre et de lire la suite le soir même.
Je sortis de la bibliothèque, le bouquin dans la main. Je rejoignis mon double qui avait été en cours à ma place. Elle me tendit mon sac et disparu une fois que je glissais le bouquin dedans. Non seulement l'histoire de Loki m'intriguait, mais certaine partie de son histoire était tout simplement dégoûtante.

« Je ne savais pas que tu t'intéressais à la mythologie nordique. Enfin, ce n'est pas surprenant. »

Cette voix, je ne la connaissais que trop bien. Mais je m'étais promis de ne pas parler au fantôme de mon père en pleine rue. Je ne voulais pas me faire passer pour une attardée mentale. Puis, en relevant la tête, je vis un homme me faire face, le sourire aux lèvres.

« Qui êtes-vous ?
- Ton père. »


Pas de doute, je connaissais très bien cette voix.

« Et … Euh … Que voulez-vous dire par …
- Je suis ton père, tu peux me tutoyer. »
, me dit-il en soupirant.
« Très bien. Que veux-tu dire par « ce n'est pas surprenant » ?
- Je suis Loki.
- Tu veux dire que mon père est celui qui c'est fait entuber par un cheval ?
- Peux-tu arrêter de me mettre en tête cette vision d'horreur s'il te plaît ?
- Enfin bref. Ça explique pas mal de chose que tu sois mon père. Mais pourquoi avoir attendu tout ce temps pour venir me voir et me parler ? »


J'eus l'impression d'attendre une éternité. J'avais envie de savoir ce que voulait mon père. J'avais aussi de savoir comment il avait réussi à me retrouver. J'étais née en Norvège, mais ma mère avait fini par déménager en Angleterre alors que je n'avais qu'un an et demi. J'étais tellement impatiente de savoir, de comprendre. Maintenant, je savais que j'étais une demie-déesse, et c'est peut-être pour ça que ma mère mettait des distances avec moi. C'est peut-être pour ça qu'elle ne m'a jamais puni alors que j'utilisais ma magie.

« Après les vacances scolaires, tu rejoins tout le petit club des demis-dieux pour la voix neuf trois-quarts à la gare de King's Cross. Tu prends le train de onze heures.
- Et pourquoi ?
- Nous allons prouver, tous les deux, que les dieux nordiques seront plus forts. Mais surtout, que nous pouvons dominer le monde. »


Je souris. Cette idée me plaisait bien. Il me raccompagna jusqu'à la porte de chez-moi et me tendit mon billet de train. Entrant ensuite dans la maison, je montais dans ma chambre, allumant la chaîne hi-fi, mettant un CB, et balançant mon sac sur le lit. Je me mettais à chanter à plein poumon Don't Stop d'Innerpartysystem, tout en faisant flotter le livre de la mythologie, qui s'ouvrit à la page consacrée à Loki sur mon bureau.

« The road I walk is paved gold to glorify my platium soul. I am the closest thing to God, so worship me and never stop. The wretched blood runs through my veins, I gave up everything for fame. I am the life that you adore. Now feed the rich, and fuck the poor ! I got, you want, it's just don't stop ! »

« Immortels, et vis avec moi pour toujours. »


À la rentrée, j'avais écouté mon père, et j'étais partie à King Cross le premier septembre. Si je n'avais pas fait attention à ce qui m'entourais, je n'aurais sûrement jamais trouvé la voie neuf trois-quart. Je pensais qu'il aurait pu me prévenir qu'il fallait traverser un mur pour y aller. J'aurais peut-être perdu moins de temps.
Dans le train, je m'informais de notre destination. Une école pour sorcier … Je me demandais ce que des demis-dieux allaient faire là-bas. Mais ce n'était pas tout, je ne savais pas du tout quoi faire une fois que je me serais bien intégrée à l'établissement. Pour le moment, j'allais devoir jouer la petite fille gentille, amicale et non froide et distante. Le jeu en valait peut-être la chandelle après tout. Mais pour ça, il fallait que je réussisse à contacter mon père, ou qu'il me dise très vite ce que je devais faire avant de perdre patience.
Lorsqu'on arrivait à l'école, je fus surprise de voir qu'il s'agissait d'un château. Les sorciers roulaient sur l'or ou quoi ? En même temps, vu le nombre d'élèves qu’accueillaient l'école, je ne vois même pas pourquoi je suis surprise. Mais ce qui me surprit encore plus était le plafond de ce qu'ils appelaient la Grande Salle. Ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait voir un tel plafond.
Je sentais que cette année serait assez intéressante. Mais ce ne fut pas vraiment le cas. Je logeais là où on voulait bien de moi. Et, pour couronner le tout, un fils de Thor avait fait son apparition. C'était à croire que rien ne pouvait arriver de pire. Mais je me trompais. Halloween arrivait à grand pas. C'était bien ma fête préférée. D'ordinaire, je la passais chez moi à regarder des films d'horreur. D'une certaine manière, j'allais en vivre un. Je ne sais pas exactement ce qu'il se passa, mais je fus enlevé. Par qui ? Je ne le savais pas. Mais on essayait de me manipuler. Je le sentais. Mon père, dieu du mensonge et de la ruse, était assez douer pour manipuler l'esprit des gens, c'est peut-être pour ça que celui qui essayait d'entrer dans ma tête n'y arrivait pas. Peut-être parce que, moi aussi, j'avais le don de manipuler les autres. Quoi qu'il en soit, j'avais finir par sortir de là.
On peut dire que le jour d'Halloween n'était qu'une répétition à ce qui allait se passer quelques mois plus tard. Les ténèbres avaient pris le château, ceux qui avaient fait trembler l'école avaient renverser leur ministère de la magie. Il faut dire que je ne comprenais pas grand chose et, dans tout ça, je n'arrivais toujours pas à contacter mon père. J'assistais au dernier bal. Je n'eus pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. En quelques minutes, le château avait été détruit. Je m'étais enfuit à ce moment-là. J'étais rentrée chez ma mère. C'était le seul refuge que j'avais à présent.
Pendant deux ans, ma vie avait continué comme si je n'étais jamais allé à Poudlard, cependant, certains événements me restaient en tête. Je n'avais qu'une envie : me venger de celui qui avait essayé de contrôler mon esprit.

« L'Olympe est tombée. »

Le jour où j'avais entendu une nouvelle fois cette voix, j'étais en cours d'histoire, presque en train de m'endormir. Je m'étais levée d'un bond et étais sortie précipitamment de la classe. Non, je ne pouvais pas rester les bras croisés et vivre ma vie comme si de rien était. J'avais été trop impliquée à Poudlard pour faire genre de rien. Je ne sais pas par quels moyens, ni comment, mais je trouverais le moyen de me venger.
C'était le début d'une vie de solitaire. J'étais passée chez moi prendre quelques affaires. Ma mère ne me disait rien. Elle préférait me voir loin de la maison de toute façon.

Il était temps de devenir immortel, même si ça ne durerait qu'un court instant.


    It's just, don't stop

    The road I walk is paved in gold to glorify my platinum soul. I'll buy my way to talk to God so he can live with what I'm not. The selfish blood runs through my vains. I gave up everything for fame. I am the life that you adore. I feed the rich and fuck the poor. I got, you want. It's just, don't stop.  ©️endlesslove


Dernière édition par Alex T. Benett le Lun 18 Mai - 3:41, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://house-of-m.forumactif.org/

Per ardua ad astra

avatar

Proud to be me.

Per ardua ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 979
✘ Orientation Sexuelle : Pourquoi faire des choix ?
✘ Lieu de vie : Machu Picchu
✘ Where I am : Where I need to be.
✘ DC : Loïc, Reyna, Liam et Enzo (La schizophrénie je sais je sais je me soigne)
Date d'inscription : 10/06/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
238/500  (238/500)





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Dim 17 Mai - 23:17




Re-Bienvenue à Toi sur Anaklusmos !



Combattre est un art qui s'enseigne


C'est moi qui m'occuperai de ta fiche, si tu as la moindre question tu n'hésites pas à me contacter par mp. Voici les choses à savoir du forum et qui te seront bien utile pour ta fiche. Tout d'abord va lire le réglement ici ensuite rentre dans le contexte du forum , va voir l'intrigue en cours ici pour ne pas être perdu et savoir où nous en sommes. Pour finir renseigne-toi sur la chronologie des événements du forum .


Bonne chance pour ta fiche !
 






© TAZER.
 
« Il existe deux types d'amis, ceux qui ne feront partie que temporairement de votre vie que vous oublierez vite, puis y a ceux qui resteront à jamais gravés dans vos mémoires, qui ont été là dans les moments les plus difficiles de votre vie, qui vous ont soutenu quand personne ne croyait en vous.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Not all who wander are lost.

avatar

Proud to be me.

Not all who wander are lost.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1034
✘ Orientation Sexuelle : Pas vraiment définie, on va dire.
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : Je ne sais pas, je vais regarder sur la Carte des Maraudeurs.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
298/500  (298/500)





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Dim 17 Mai - 23:22

Rebienvenue Alex !
Si tu es une solitaire aussi, il nous faudra un lien ! Albus


Now I'm dead inside
Now my mistakes are haunting me
Like winter came and put a freeze on my heart
I've lost the power to understand
What it takes to be a man with my heart
But now I fear I've lost my spark
No more glowing in the dark for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I miss you more everyday

avatar

Proud to be me.

I miss you more everyday
Want to know who I am ?
✘ Messages : 133
✘ Orientation Sexuelle : Bisexuel
✘ Lieu de vie : Memphis
✘ Where I am : A l'hôpital, sûrement.
✘ DC : Rachel et Jalender
✘ Liens : People that I used to Love :
Alice S. Powells ~ Little sister
Scorpius H. Malfoy ~ You stole my Heart
Thonny Johnson ~ Bisounouuurs !
James S. Potter ~ A good friend

You're my World now
Astrid A Malfoy ~ Like a Sister to me
Enzo Aksakov ~ I can trust you


Date d'inscription : 09/11/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
24/500  (24/500)





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Dim 17 Mai - 23:54

Re-bienvenuuue sur Ana Aleeeex <3 !!


i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 11
Date d'inscription : 16/10/2014

A little more ?





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Lun 18 Mai - 0:28

Marchi !!! Hii

James > Si tu veux ! :lokid: keur


    It's just, don't stop

    The road I walk is paved in gold to glorify my platinum soul. I'll buy my way to talk to God so he can live with what I'm not. The selfish blood runs through my vains. I gave up everything for fame. I am the life that you adore. I feed the rich and fuck the poor. I got, you want. It's just, don't stop.  ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://house-of-m.forumactif.org/

Per ardua ad astra

avatar

Proud to be me.

Per ardua ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 979
✘ Orientation Sexuelle : Pourquoi faire des choix ?
✘ Lieu de vie : Machu Picchu
✘ Where I am : Where I need to be.
✘ DC : Loïc, Reyna, Liam et Enzo (La schizophrénie je sais je sais je me soigne)
Date d'inscription : 10/06/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
238/500  (238/500)





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex Lun 18 Mai - 19:18




Validation !!! 



Bravo Fille de Loki, tu viens d'être validée ! 

Maintenant que tu es inscrite, tu fais partie des nôtres ! Une bonne nouvelle, non ? Tu vas pouvoir RP, poster dans le flood... Mais avant, ça, il y a quelques petites choses à faire. 

Pour commencer, viens lire le règlement et le contexte ici et  ( même si cela a sûrement déjà été fait avant ton inscription, pas vrai ? Ensuite, vas recenser ton avatar ici, ouvrir une fiche de liens  pour avoir des amis, crées-toi une fiche de RP ici. Tu pourras ensuite RP comme tu veux !

N'oublie pas une chose, amuse-toi ! ** 




© TAZER.
 
« Il existe deux types d'amis, ceux qui ne feront partie que temporairement de votre vie que vous oublierez vite, puis y a ceux qui resteront à jamais gravés dans vos mémoires, qui ont été là dans les moments les plus difficiles de votre vie, qui vous ont soutenu quand personne ne croyait en vous.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex

Revenir en haut Aller en bas

« This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « This is entertainment. Lies are entertainment. You are down on your knees begging me for more. » ~ Alex
» Aeria - T-Entertainment, et les autres...
» Retro: Jojo Lorquet Blasts Michel Martelly
» World Wrestling Entertainment [ EWR Story ]
» "White Lies." [A.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: In the beginning. :: Carte d'identité. :: Nos super-héros.-