Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

Chapitre I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Not all who wander are lost.

avatar

Proud to be me.

Not all who wander are lost.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1034
✘ Orientation Sexuelle : Pas vraiment définie, on va dire.
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : Je ne sais pas, je vais regarder sur la Carte des Maraudeurs.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
298/500  (298/500)





MessageSujet: Chapitre I Dim 15 Fév - 2:51




Ανακλυσμός



This is our fight

  Les demi-dieux ont et auront toujours une vie mouvementée. Cela est dû à leur sang qui attire les monstres, qui les met en danger constamment. Ils se font repérer où qu'ils aillent et représentent alors une menace pour les mortels qui ne peuvent combattre de telles créatures. Ils doivent alors fuir, éternellement.
 La vie d'un Sang-Mêlé est dangereuse, stressante, et se finie souvent par une mort atroce. Ça n'a rien d'un cadeau, et eux-même disent d'ailleurs des dieux qu'ils sont égoïstes d'engendrer des enfants de la sorte. Mais ils n'ont pas le choix, et doivent quand même tout faire pour survivre.
 Heureusement pour eux, un endroit leur a été offert par leurs parents divins afin qu'ils puissent vivre et grandir en sécurité. Une colonie de vacances, où ils pouvaient s'entraîner autant qu'ils le voulaient. Et pour encore plus de sécurité, les Grecs et les Romains furent séparés pour empêcher les guerres d'éclater. Seulement malgré leurs efforts, les dieux ne parvinrent pas à empêcher certaines guerres civiles, comme celle de Sécession en Amérique. Et c'est d'ailleurs depuis cette époque qu'ils ont décidé de revenir s'installer au Royaume-Uni, et leur quartier général se trouvait en haut de Big Ben. Cette fameuse tour accueillait une nouvelle fois le mont Olympe, et c'était un véritable honneur.
 La colonie des Sang-Mêlés retrouvait sa place sur les côtes à l'Est tandis que le Camp Jupiter retournait à l'Ouest. Tout était pour le mieux, et les deux s'oublièrent une nouvelle fois.

 On aurait pu penser qu'après la Seconde Guerre Mondiale, provoquée par des enfants des Trois Grands, les demi-dieux pourraient enfin connaître un peu de répit. Mais il n'en fut rien, car les Trois Frères rompirent leur serment, et la Grande Prophétie finit par s'accomplir. Eut alors lieu la guerre contre les Titans, qui se déroula dans une Londres endormie. Et grâce à l'aide de héros, les dieux réussirent à gagner cette bataille, et remirent leurs prédécesseurs à leur place, au fond du Tartare. Tout le monde fut récompensé et retourna chez lui.
 Mais ce que personne ne savait, c'est que rien n'était fini et bien qu'ils aient gagné, ce n'était que le commencement de quelque chose d'encore plus grand.
 Une autre Prophétie fut déclamée, et les ennuis recommencèrent moins d'un an après. Cette fois-ci, les Géants et leur mère Gaïa furent les responsables. Et ils ne se contentèrent pas d'attaquer les camps de demi-dieux séparément, comme la fois précédente. Ils s'occupèrent des deux en même temps, les forçant à s'entre-aider. Il y eut d'abord des ratés, des mutineries et des trahisons, mais ils finirent par passer un accord afin de combattre leurs ennemis. Et leurs efforts n'étaient pas vains, car la déesse-Mère fut vaincue, au prix de très nombreuses vies chez les demi-dieux. Cette guerre les anéantit, et c'est en peinant qu'ils réussirent à se reconstruire.
 Mais, alors qu'ils essayaient tous d'oublier, une attaque survint alors, de personnes dont ils ne se doutaient même pas de leur existence.

 La colonie des Sang-Mêlés. Le refuge des demi-dieux grecs. Un lieu de havre et de paix ou presque. Il suffit de quelques minutes pour qu'elle fût réduite en cendres. Des formes encapuchonnées apparaissaient autour des limites de la colonie, empêchant quiconque d'en sortir. EIles disparaissaient et apparaissaient en volutes de fumée noire, et attaquaient le bouclier protecteur du pin. Ces personnes lançaient des éclairs lumineux à l'aide de baguette de bois, et le bouclier se fissura. Il éclata en une pluie de morceau tranchants et brûlants. La colonie se mourrait.
 Chiron, le chef centaure, tirait de nombreuses flèches, mais ne parvint qu'à tuer quelques silhouettes. Il était désespéré et ne savait plus quoi faire. Les pensionnaires archers tiraient de toutes leur forces, sans effet. Certains avaient leur épée à la main, mais ne pouvaient s'en servir contre des hommes qui bougeaient très vite. Et ceux qui ne se battaient pas hurlaient, ou se terraient loin de leurs bungalows en flammes.
 Et alors que la situation semblait perdue, quelqu'un s'avança parmi les décombres. Il tira son épée et clama d'une voix forte :
 - LÂCHES ! Montrez-vous, plutôt que de vous cacher. A qui faites-vous peur ? Croyez-vous que vous soyez la pire menace que l'on ait affontée ?
 Une jeune fille blonde le somma d'arrêter, sans effet.
 - Percy, arrête-toi.
 Le fils de Poseidon ne lâcha pas l'affaire et regarda l'homme encapuchonné avec haine.
 - Pour qui travaillez-vous ? Fit-il avec colère.
 L'homme ricana sous sa capuche aux bords verts, et répondit d'une voix tranchante.
 - Tu n'a pas besoin de le savoir.
 Il pointa alors sa baguette vers le demi-dieu et un éclair vert jaillit. Le jeune homme brun s'effondra alors, sous le hurlement de sa petite-amie. Percy Jackson, fils de Poseidon, prêteur du Camp Jupiter et héros de deux prophéties venaient de s'éteindre.
 Les hommes disparurent soudain d'un commun accord, laissant derrière eux une vallée en proie aux flammes.
 Chiron arriva au galop près du couple, et releva Annabeth. Il la réconforta comme il put, le cœur serré d'avoir perdu un élève comme lui. Il rassembla tous les pensionnaires devant lui et ordonna que l'on brûlât les quelques corps comme il se devait. Pendant ce temps, il réfléchissait à leur situation. Ils ne pouvaient décidément pas rester ici, ils étaient tous en danger. Et ils ne pouvaient compter sur le Camp Jupiter, car Lupa, même s'ils avaient gardé des liens amicaux et qu'ils se rendaient mutuellement visité quelques fois, refuserait de leur accorder l'hospitalité. Il y avait bien l'Olympe, mais ce n'était pas un lieu adéquat pour des enfants hyperactifs et ayant besoin d'espace.
 Le vieux centaure se rappela soudain d'un accord passé il y a quelques siècles avec un directeur d'une certaine école. Leurs assaillants lui avaient rappelé qu'un autre peuple magique existaient, et il ne doutait pas que les hommes en noir et vert en faisaient partie. Mais pourtant, sachant que l'accord passé était éternel et inviolable, ce ne pouvait être eux. Et peut-être qu'ils avaient eux aussi des ennuis ? Il décida alors d'en avoir le cœur net, et voulut se rendre dans ce château lointain d'Ecosse, où l'hospitalité pouvait leur être accordée.
 Il pria les dieux de lui accorder un moyen de transport pour s'y rendre, car ils ne pouvait y aller avec les camions de fraises. Il les implora tous, leur disant qu'il avait accompli de grandes choses et que cette faveur n'était pas que pour lui mais pour leurs enfants qu'il éduquait.
 Chiron retourna voir les pensionnaires et s'adressa d'abord à Annabeth, s'enquit de son état. Elle avait le regard froid et déterminé, prête à tuer celui qui lui avait volé son petit-ami. Chiron lui annonça qu'ils se rendaient tous dans un château en Écosse où ils seraient en sécurité, et qu'ils prissent tous le minimum d'affaires qu'ils leur restaient.
 Quand tout le monde fut prêt, un grand caducée apparu au-dessus de leur tête, et ils disparurent en un clin d'œil, vers leur nouvelle maison.
 Ils arrivèrent dans une très grande salle majestueuse, avec 5 longes tables et deux cheminées de pierre. Mais le plus incroyable, c'était le plafond magique qui représentait le temps qu'il faisait dehors. Les demi-dieux admiraient le décor autour d'eux quand entendirent les lourdes portes de bois s'ouvrirent de l'autre côté de la salle. Un homme les regardait d'un air ahuri, avant de bredouiller :
 - Je... Je vais chercher la directrice.
 Chiron n'eut pas longtemps à attendre, car elle arriva rapidement. L'air sévère, elle se présenta comme étant Minerva McGonagall, la directrice de l'école de sorcellerie Poudlard. Eut alors lieu un entretient privé entre Chiron et elle, dans une salle à part. Il lui raconta son histoire et ce qu'il venait de se passer, et lui parla du pacte qu'il avait passé avec un directeur de cette école précédemment. Il lui parla d'un document qu'elle s'empressa d'aller chercher. Puis quand il eut fini, le professeur raconta également l'histoire des sorciers, la persécution par les moldus, la fuite, l'ouverture de Poudlard, les deux guerres contre Lord Voldemort et ses Mangemorts... Une alliance se formait peu à peu entre les deux directeurs. Elle accepta ensuite de les aider. Ils logeraient dans la Salle sur Demande, qui serait aménagée pour eux.
 - Mon directeur adjoint Neville s'en chargera.
 Peu de temps après, ils se rendirent tous dans cette salle, et constatèrent avec surprise que leur colonie avait été reproduite presque à l'identique. Même la plage y était, même si un mur invisible la séparait du reste de l'océan. Il y avait tout de même des limites à la magie.
 
 Ils s'apprêtèrent alors à passer une année scolaire à Poudlard, devant cohabiter avec les élèves, et combattre une menace dont ils ne connaissaient pas encore la nature.
 Ainsi, ne connaîtraient-ils jamais le repos ? Vivre sans guerre, était-ce trop demander ?
 C'est aux sorciers maintenant de les aider, et cela a intérêt à bien se passer. Les enfants des héros vont devoir eux aussi faire leurs preuves.

Une idée originale de Maev et Ungoliant.


Now I'm dead inside
Now my mistakes are haunting me
Like winter came and put a freeze on my heart
I've lost the power to understand
What it takes to be a man with my heart
But now I fear I've lost my spark
No more glowing in the dark for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chapitre I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: In the beginning. :: Papiers importants. :: Documents importants. :: Annexes-