Anaklumos a fermé ses portes pour laisser place à une nouvelle ère: Anatlandide. Rejoignez nous ici !
Aphrodite et ses rumeurs

Partagez|

Alice Malfoy • Hey what's your name ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 13:47

© blend - Tumblr


Alice Marie Malfoy

38 ans - Professeur en Étude des Moldus. - ft. Diane Kruger



Carte d'identité :
Nom :
Standford, mais Malfoy depuis qu'elle c'est mariée.
Prénoms :
Alice Marie.
Surnoms :
Lice.
Date de naissance :
11 avril 1988.
Age :
38 ans.
Année :
///
Maison :
Elle a été à Poufsouffle avant d'être professeur en Étude des Moldus.
Patronus :
Un chat.
Amortentia :
Tout ce qui lui rappel son mari.
Epouvantard :
La mort de sa famille.
Baguette :
Sa baguette magique est en bois d'orme. Elle mesure 22 cm et contient un cheveu de Vélane.
Sort préféré :
Avis.
Animal de compagnie :
Elle avait un chat.
Avatar :
Diane Kruger.
Anecdotes & faits divers:
Anecdotes

Elle est de sang mêlé. • Une Poufsouffle qui a épousé un Serpentard. • Elle a deux fils, Loïc & Scorpius. • Elle a aussi une fille, Alexandranne. • Elle aime le bleu. • Alice aime la pluie. • Elle aime aussi chanter sous la pluie et sous la douche. • Elle est souvent en désaccord avec son beau-père. • Alice a une peur bleue des insectes. • C'est une maman qui ferait n'importe quoi pour son fils. • C'est une mère aimante.

Caractère

Alice n'est pas quelqu'un de stupide, au contraire, elle est assez intelligente. Mais ce n'est pas tout, elle possède aussi un immense courage. Enfin, quand elle décide à lever le petit doigt. En effet, la miss est la plus grande des flemmardes. Sa fainéantise n'est pas son seul défaut. Elle est aussi timide, ce qui l'empêche un peu d'aller vers les autres. Mais c'est aussi une vraie tête de mule qui sait ce qu'elle veut quand elle décide de bouger.




A propos de moi:

Qu'est ce que je peux dire sur moi ? Bonjour je m'appelle Marion, j'ai 20 ans, et j'aime les gros câlins  Bril


© _Viviie.




Dernière édition par Alice M. Malfoy le Sam 27 Sep - 14:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 13:48

© blend - Tumblr


Once Upon A Time

« The road I Walk is paved in gold to glorify my platinum soul. »

La vie en rose n'existe pas. Bien sûre, elle peut l'être un moment, mais elle a toujours des parties sombres. La vie est faite ainsi. De haut et de bas. On ne peut pas lui demander d'être parfaite. C'est impossible. Mais on peut faire en sorte que chaque jour soit un jour meilleur. Histoire de rendre la vie plus belle que ce qu'elle est.


« "Il n'y a rien de mal à aimer ce que tu es." Elle disait, "Car il t'a faite parfaite, bébé. Alors garde la tête haute ma fille, et tu iras loin." » Born This Way • Lady Gaga

C'était un lundi comme les autres. Ou presque. C'était un jour unique pour mes parents. En effet, ils allaient avoir leur premier enfant. Pour chaque nouveaux parents, la date de la naissance du nouveau venu dans la famille ne s'oublie pas et, surtout, se fête. Mais ce jour est bien plus noir que ce que l'on ne le croit. Je l'ai appris à mes dépends quand j'étais à Poudlard, l'école des sorciers.

Mais revenons à nos moutons. Comme on le dit, chaque chose en son temps. Je fus une petite fille heureuse. J'avais tout ce que je voulais, on cédait à tout mes caprices, et surtout, on m'acceptait comme j'étais. Une sorcière. Dans le monde magique, mon père n'était qu'un simple moldu, ce qui signifie : une personne qui n'a pas de pouvoir magique. Je m'entends encore demandé à ma mère pourquoi je n'étais pas comme papa. Elle avait l'habitude de me sourire, de se mettre à ma hauteur et me dire de sa voix douce et calme : « Il n'y a rien de mal à aimer ce que tu es. Car il t'a faite parfaite, bébé. Alors garde la tête haute, et tu iras loin. Très loin. » Et j'avais l'habitude de lui répondre avec un sourire et un petit rire. J'aimais ces simples paroles même si ce n'était pas grand chose.

Ma mère a toujours eu foi en moi. Elle m'a toujours appris à être une fille belle et intelligente. Elle m'a toujours appris à garder la tête haute et cela peu importe les circonstances. Elle me disait qu'elle espérait tout le meilleur du monde, que j'étais belle et ravissante. Que je le resterais encore longtemps. Cependant, alors que je rentrais de l'école moldu, comme mon père l'avait souhaité, j'entendis ma mère dire d'une voix brisée : « Et j'espère qu'elle sera idiote … Une ravissante petite idiote … On ne peut pas souhaiter plus beau destin pour une fille ici bas. » Je jetais un œil dans le salon et découvrit ma mère en larmes face à mon père qui détournait la tête. Ce jour là, j'ai préféré faire comme si je n'avais rien vu, criant un « C'est moi, je vais faire mes devoirs ! » et montais dans ma chambre. Je ne comprenais pas encore pourquoi ma mère espérait que je sois une petite idiote. Je ne comprenais pas, c'était si contradictoire avec ce qu'elle me disait. Pour la toute première fois, depuis sept ans, je ne reconnaissais plus mes parents.

Le jour de mes onze ans, je reçu une lettre de Poudlard. Ce jour là changea ma vie. J'étais heureuse, mais à la fois terrifiée. Depuis que j'avais surpris ma mère et mon père dans le salon quatre ans plus tôt, j'avais l'impression que quelque chose c'était brisé, que ce ne serait plus comme avant. Et ça c'était confirmé le soir où mes grands-parents paternels étaient venus manger à la maison. Mon père m'avait froidement dit de ne rien leur dire à propos de l'école des sorciers. Qu'il ne voulait pas en entendre parler. J'avais remarqué qu'il avait évité mon regard, j'avais remarqué qu'il commençait à me craindre. Je ne comprenais plus, j'avais toujours eu un père compréhensif et aimant. J'étais complètement perdue. C'était comme s'il refusait d'assumer ce que j'étais. Comme s'il refusait de me voir comme sa fille. Et le soir, avant de m'endormir, je demandais à ma mère pourquoi je n'étais pas comme papa, elle se contenta d'un « Bonne nuit ma fille, tu es parfaite. », d'un sourire qui se voyait forcé, et elle ferma la porte avant que je ne commence à pleurer silencieusement. C'est à ce moment que j'ai murmuré moi-même ces propres paroles « Il n'y a rien de mal à aimer ce que tu es. Car il t'a faite parfaite, bébé. Alors garde la tête haute, et tu iras loin. »


« Elle s'est enfermée elle même dans l'oubli pour savoir ce que l'on ressent vraiment. Rester en dehors de ta vertu. Personne ne pourra jamais te faire du mal, à ce qu'ils disent. Son prénom est Alice.  » Her Name Is Alice • Shinedown

Mon père ne m'accompagna pas à la gare 9 ¾. Seule ma mère était venue pour mon premier voyage. Je la serais dans mes bras en lui murmurant un « Au revoir. ». Je savais que je ne la reverrais pas avant la fin de l'année. Mon père ne voulait pas que je rentre pendant les vacances. Il disait que c'était mieux pour moi et mes études, que je pourrais profiter de la bibliothèque, que ce serait beaucoup mieux à Poudlard qu'à la maison. Je ne compris que plus tard, que c'était un moyen de se débarrasser de moi. Qu'il ne m'aimait plus. Qu'il ne m'avait jamais aimé. Qu'il m'avait toujours détesté, qu'il me haïssait pour ce que j'étais. Qu'il me haïssait parce que j'étais une sorcière. Le monde de la petite fille que j'étais s'écroula une première fois.

Lors de la répartition des élèves dans les différentes maisons, je fut surprise d'entendre le nom de Christopher Standford. Étant moi-même une Standford, je ne savais pas que ce nom était assez répandu. Mais je ne me posais pas plus de question, en me disant juste qu'il s'agissait juste d'un cousin éloigné. Rien de plus, rien de moins. Après tout, ce n'était qu'une simple coïncidence.

Pendant ma première année, ma mère avait quitté mon père. Je le sus lorsque je reçue sa lettre un matin. Elle m'écrivait que mon père ne désirait plus me voir, qu'elle avait tellement de chose à me dire, qu'elle cachait un grand secret. Je me demandais ce que c'était, je me demandais pour qui ma mère avait quitté mon père. Pourquoi mon père me détestait autant alors qu'il m'avait toujours protégé quand j'étais petite. Pourquoi me tournait-il le dos aujourd'hui ? Pourquoi il nous faisait ça ? Pourquoi il avait besoin de faire ça ? Des questions qui restèrent un long moment sans réponse car, comme convenue, je restais à Poudlard pendant les vacances jusqu'aux vacances d'été. Pour ne pas trop me vexer, et me préparer à ma nouvelle vie de façon progressive, ma mère et moi vivions dans un appartement et on voyait parfois son nouveau petit copain. Il ne me plaisait pas et je n'ai jamais réussi à le dire à ma mère. Je ne faisais que l'appeler Monsieur Greengrass. Quoi qu'il face, quoi qu'il dise, pour moi, il n'était pas mon père. Mon père, lui, était un moldu qui m'avait rejeté, qui ne m'avait peut être jamais aimé.

Avec Christopher, on était dans la même maison, Poufsouffle, mais on ne se parlait pas pour autant. Peut être par peur ou peut être parce que chacun de nous deux s'interrogeait sur l'autre. Ou bien, parce que nous étions tous les deux timides et que l'on osait pas se présenter à l'autre. Mais ça changea bien assez tôt. Ce fut lors de notre troisième année. On ne parlait à personne et l'on était assis l'un à côté de l'autre pour le petit déjeuner. Je fus surprise d'entre « Alors toi aussi tu es une Standford. » Je sursautais et regardais le blond assis à côté de moi tout en lui répondant d'un signe de tête. Il me souriait et on commença à parler de tout et de rien. Ce fut la première fois que je parlais à Christopher depuis les trois ans que j'avais passé à Poudlard.

Pendant les vacances, on s'envoyait régulièrement des lettres. Jusqu'au jour où ma mère me demanda si ce n'était pas mon amoureux. Bêtement, je lui ai dit « Maman, on ne peut pas être amoureuse de son cousin. » C'est à ce moment que j'ai vu la peur dans ses yeux. Et c'est ce jour là que j'appris la vérité. Christopher n'a jamais été un cousin éloigné. Ce n'était rien de tout ça, c'était pire. Mes parents avaient donnés mon frère jumeau à des amis sorciers qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. Ce qui a conforté ce choix : mon père, qui ne voulait pas voir deux petits sorciers se balader dans la maison. On dit souvent que l'on ne choisit pas sa famille, pourtant, la mienne avait choisi que Chris' n'en ferait pas parti.

J'étais en colère. Je claquais toutes les portes de la maison, réveillant ma demi-sœur de deux ans. Elle n'y était peut être pour rien mais je n'arrivais pas à me calmer. Dans la dernière lettre que j'écrivais à Chris', je lui disais que je venais chez lui, habiter chez lui. Et dans un élan de colère, après avoir fait ma valise, après avoir mis mon chat dans sa cage, je claquais la porte de la maison en criant un « Adieu. »

Je ne revis ma mère que deux fois dans ma vie. Le jour où elle est venue chez ses amis pour tout nous expliqué à mon frère et moi, et quand je l'invitais pour mon mariage. Je n'ai jamais réussi à lui pardonné. Je n'ai jamais réussi à l'aimer comme je l'avais aimé.

Le petit monde d'Alice c'était écroulé.

« Le misérable sang court dans mes veines, j'ai tout abandonné pour la Gloire.  » Don't Stop • Innerpartysystem

Bien évidemment, depuis le jour où j'ai claqué la porte de la maison, je vivais avec une famille que je ne connaissais pas mais qui était prête à me considérer comme leur fille. J'étais heureuse d'un côté, mais de l'autre, j'étais effrayée. Mon monde venait de s'écrouler. La famille aimante, de la famille indestructible, toujours unie, n'étais qu'un mythe, une illusion. Cette famille là n'existe que dans les films. Les Happy Ending n'existent pas dans notre monde. Je commençais à m'y habituer. Même dans cette nouvelle famille je ne me sentais pas à ma place. Ce fut à cette période que je décidais de ne plus m'attacher aux personnes.

Cependant, à Poudlard, je n'étais plus une enfant, et du haut de mes 14ans je commençais à m'intéresser aux garçons. C'est avec du recul que je me suis rendue aperçu, au plus grand désespoir de mon frère, que je ne m'intéressais qu'aux garçons ayant deux ans de plus que moi. À cette époque, je ne m'en étais jamais véritablement aperçu, mais Christopher ne supportait rien de tout ça. Le pire a été quand j'ai eu mon premier petit copain, mon frère a pété une durite que je n'ai jamais compris jusqu'à aujourd'hui. Je croyais que c'était parce qu'il était jaloux que je porte mon attention sur un autre que lui, mais en fait, c'était le fait que je m'intéressais aux garçons de 16 ans du haut de mes 14 ans.

Quand l'histoire avec mon copain fut fini, je portais sur mon attention sur un Serpentard. Ce qui fit encore plus déprimer Christopher. Mais ce qui le fit tomber au plus bas fut quand il appris qu'il s'agissait de Draco Malfoy. Le Serpentard qu'il détestait le plus au monde. Si Chris' avait une liste d'ennemi à éliminer, c'était certain que Malfoy en faisait parti. Cependant, ce dernier m'intriguait. J'avais l'impression qu'il avait changé. Son comportement était étrange. J'avais du mal à reconnaître le Draco Malfoy que tout le monde connaissait. Et un jour, je fis exprès de le bousculer un peu, faisant tomber mes cahiers et les siens. Il ne broncha pas, ne me dit rien, ne trouva même pas le courage de m'insulter. Je ramassais un de ses cahiers et le lui tendit avec un sourire et qui se voulait amical. Il me rendit qu'un simple sourire timide.

Depuis ce jour là, je trouvais tous les prétextes pour me rapprocher de lui, le regardant parfois à sa table. L'observant discrètement, ou parfois même, sans me cacher. Puis, alors que je passais devant les toilettes de Mimi Geignarde, je le surpris en pleine conversation avec le fantôme. Je ne pus m'empêcher d'intervenir, lui promettant de ne rien répéter à personne et que, s'il voulait se confier, je serais toujours là pour l'écouter.

Puis la cinquième année arriva. Tout était devenu noir à Poudlard. Avec mon frère, on faisait de la résistance organisée par Neville. Je dois avouer que j'avais un petit faible pour lui. Il était plutôt mignon. Mais je n'oubliais pas Malfoy pour autant. C'est peut être ça qui coupa toute éventuelle relation avec Neville.

La bataille de Poudlard arriva. J'avais perdu Chris' dans le mouvement. J'avais peur, j'étais terrifiée. Tout les sorciers qui n'avaient pas atteints leur majorité n'avaient pas le droit de participer à la guerre. Mais il fallait que je retrouve Christopher. Et je le retrouvais, son corps étendu au plein milieu d'un couloir couvert de sang. Je hurlais, et alors que je m'apprêtais à me jeter sur son corps, on me fit transplaner de force. Draco Malfoy m'avait amené à Pré-Au-Lard. Me murmurant un simple « Désolé », il repartit, me laissant là.

J'avais abandonné toute ma famille pour Chris', Draco avait tout abandonné pour la gloire. Et on avait tout perdu. Le misérable sang des sorciers courraient dans nos veines, et pour la première fois de ma vie, je fus dégoutée du monde des sorciers.


« Et tout ce temps, je savais que je te trouverais. Le temps m'a apporté cœur. Je t'ai aimé depuis un millier d'année, je t'aimerai pour un millier de plus. » A Thousand Years • Christina Perri


Même dégoutée, je continuais d'aller à l'école. Les parents adoptifs de mon frère ne m'avaient pas laissé le choix. Et pendant mes deux dernières années à l'école, j'errais dans les couloirs, seule. Je m'étais habituée à la solitude. Mes anciens amis avaient arrêté de me poursuivre, d'essayer de me sortir de ma solitude. J'étais mieux seule qu'accompagnée. Au moins, je n'avais pas à me plaindre de ma situation. C'est moi qui l'avais voulu ainsi. J'avais tout plaqué pour mon frère. Un frère que je venais de perdre.

Puis je finis mes années à Poudlard. Je jetais ma baguette magique au placard. Je ne voulais plus jamais entendre parlé de sorcellerie ou même du monde des sorciers. Je me mis alors à travailler dans le monde moldu comme nourrice. J'adorais les enfants, et je me demandais si un jour j'allais en avoir moi aussi. Je me demandais si je trouverais quelqu'un. Mais je savais que c'était impossible. Je n'ai toujours aimé qu'une seule personne pendant ses quatre dernières années. Draco Malfoy n'avais jamais quitté mes pensées. Mais j'avais tourné le dos au monde des sorciers. Je voulais recommencer une nouvelle vie.

J'avais finis par louer un appartement, enfin, ce n'était qu'un deux pièces. Certes pas très grand, mais je pouvais enfin avoir mon indépendance. Après avoir gardé des enfants, je commençais à vouloir devenir institutrice. Mais il fallait se rendre à l'évidence, je n'étais pas faite pour les cours des moldus. J'avais été habitué à Poudlard, et même si je le voulais, j'avais du mal à m'en détacher. Et un jour, on me ramena presque de force dans le monde que j'avais délaissé. Mon propre père sonna à ma porte. Il m'expliqua tout. Je n'ai jamais été ce que je croyais. Je n'avais pas été la fille d'un moldu, mais celle d'un cracmol rejeté par sa famille et qui haïssait le monde sorcier. Il n'a jamais réussi à me dire qu'il détestait me voir réussir là où il avait échoué. Mais il me dit surtout que je n'avais pas le droit d'abandonner le monde qu'il aurait voulu connaître. Je savais que c'était les parents adoptifs de mon frère qui l'avaient prévenu, je ne leur en voulais pas. Ce jour là, ce fut la dernière fois que je voyais mon père.

Ce même jour, j'avais ressortis ma baguette et je retournais au Chemin de Traverse. Ça faisait bien longtemps que je n'étais pas venu ici. Je recroisais d'anciens amis qui étaient visiblement contents de me faire la conversation. Ça faisait maintenant deux ans que j'avais quitté Poudlard, et pourtant, j'avais l'impression que rien n'avait changé. C'était comme si ils étaient prêts à me pardonner de mettre mise à l'écart. Et peu à peu, mon mal être disparu. Plus j'avançais dans cette rue, plus j'osais regarder l'avenir et plus je faisais le deuil de Christopher. Et ce fut encore plus le cas lorsque je le croisais, lui. Draco Malfoy. Cependant, je n'avais pas trouvé le courage de lui parler, lui faisant juste un signe de la main. Je fus surprise quand c'est lui qui fis le premier pas. On alla tous les deux boire un verre au Chaudron Baveur, ce qui en surpris plus d'un. Je lui racontais ma vie après Poudlard, quand mon père vint me voir et que j'appris que j'étais une Sang-Pur. Et lui me raconta la sienne. Et je buvais ses paroles, ne pouvant m'empêcher de sourire bêtement quand j'appris qu'il n'avait personne dans sa vie.

Ce n'est pas la seule fois que je passais du temps avec Draco, plus le temps passait, plus on se voyait. Jusqu'au jour où je décidais de travailler à Poudlard. Mais rien ne changea, il m'attendait pendant les vacances, et on recommençait à sortir. Avec le temps, on a commencé à sortir ensemble. Son père a souvent cru que Draco changerait d'avis, qu'il se marierait avec une Serpentard. Mais rien de tout ça ne c'est passé, un soir, il m'a emmené au restaurant et, au plein milieu du repas m'a tout simplement dit « Épouse-moi. ».

« Croire en ton amour. Croire en ta vie. Croire que tu peux me guérir de l'intérieur, chasser toute la peur, chaque fois que je dis ton nom. Emmène-moi, tu es ce en quoi je crois. » What I Believe • Skillet

J'avais accepté. Comment aurais-je pus dire non. Pour l'occasion j'avais invité ma mère, seule, et les deux parents adoptifs de Chris'. Je n'ai pas voulu invité mon père. Je ne lui avais jamais pardonné, de plus, il m'avait lui même dit qu'il me détestait. Pour le reste, on avait invité les parents de Draco, bien évidemment, et quelques amis. Je me souviendrais encore de la tête de Lucius Malfoy lorsqu'il a appris que c'était avec moi que Draco allait se marier. Mais ce n'est pas tout, non seulement on se mariait ensemble, mais quelques années plus tard nous aurions trois enfants.

Le premier, on l'appela Loïc. Enfin, c'est moi qui est un peu décidé du prénom. Draco voulait l'appeler Scorpius, mais j'ai refusé. Malgré tout, il était content d'avoir un fils, et je ne pouvais m'empêcher de sourire lorsqu'il prenait son rôle de père très au sérieux. Puis, un an plus tard, on eût un deuxième fils. Ce dernier n'eût pas la même chance que son frère. Draco avait bien décidé de l'appeler Scorpius et je cédais. Il jouait toujours les pères modèles et je ne pouvais m'empêcher de lui rappeler que j'existais moi aussi. Au final, nous avons eut une fille. Qui a elle aussi un an d'écart avec Scorpius. Nous sommes tombée d'accord sur le prénom. Alexandranne, après tout, ce n'est pas si mal.

Les années passaient. Lorsque j'étais à Poudlard, mes enfants me manquaient. Et je savais que pour Scorpius, la vie n'était pas si facile. Son père le comparait tout le temps à son frère. J'aime Loïc, ce n'est pas le problème, ce que Draco avait du mal à comprendre c'est que mes deux garçons étaient très bien à leur façon. Qu'il ne pouvait pas demander à Scorpius de suivre le parcours que suivait son frère. J'avais peur que quelque chose se casse dans la famille. J'avais peur que la famille soudée que j'essayais de fonder ne casse parce que Draco voulait deux fils parfaits et presque identiques. Parfois, je m'amusais en lui rappelant que lui avait suivi les traces de son père et que ça ne lui avait pas réussi.

Loïc reçut sa lettre pour Poudlard. Draco était très fier de son fils, quand à moi je ne pus m'empêcher de le prendre dans mes bras en lui murmurant « Mon bébé est presque devenu un grand garçon. ». Je savais que je verrais mon fils à Poudlard, mais je savais aussi qu'après sept ans passés là-bas, il pourrait quitter le cocon familiale à tout moment et je n'en avais pas vraiment envis.

Puis ce fut le tour de Scorpius. Ce jour là, je ne pus m'empêcher d'écouter à la porte du salon. « Je ne veux pas que tu fricotes avec n'importe qui quand tu seras là ba, d'accord ? Tu comprends, Scorpius, nous ne sommes pas de la même espèce. Ils nous sont inférieures. Il ne méritent même pas de pratiquer la magie. ». Ses paroles me mirent en colère, mais j'évitais de rentrer et d'exploser devant mon fils. Lorsque Scorpius sortit du salon, je le pris dans mes bras en lui murmurant « Tu as le droit d'avoir les amis que tu veux. Je suis fière de toi mon fils. ». Puis, je le regardais montrer les escaliers. Je pris une forte inspiration et entrait dans le salon. « Les moldus te posent problèmes ? Peut être que mes cours posés sur le meuble du salon te gène aussi. ». Je pris alors les dossier et montais à mon tour. Je détestais quand il disait ça. Et dire que je donnais des cours sur l'Étude des Moldus. Je revois encore la tête de ma fille lorsqu'elle me vit passer dans le couloirs en me demandant « Tu t'es disputé avec papa ? ». Je soupirais et me baissais pour la regarder dans les yeux « Ton papa dit pleins de bêtises mais ta maman aimera toujours ton papa. ». Je lui déposais un bisou sur le front et reparti ranger les dossiers dans mon sac.

Un an plus tard, ce fut le tour d'Alexandranne. Les voir tous rentrer à Poudlard me rendait un peut triste mais en même temps, j'étais heureuse. Je pouvais enfin voir tous mes enfants pendant leurs années à Poudlard. Par ailleurs, cette année pendant les vacances scolaires, Scorpius demanda à son père si Albus Severus Potter pouvait dormir à la maison. Draco pouvait toléré que Scorpius et lui soient amis, mais une phrase me fis comprendre qu'il n'y tenait pas vraiment « Mais je ne veux pas de lui sous mon toit, et encore moins de toi sous le sien, comprit ? ». Scorpius était vite remonté dans sa chambre ce jour-là. Et je ne pus m'empêcher de prendre la défense de mon fils. « Et pourquoi Albus ne pourrait pas venir à la maison ? », demandais-je le plus calmement possible. J'avais bien vu qu'il évitait mon regard, et il ne fit que murmurer « C'est un Potter. » tout en reprenant son journal. Je lui arrachais des mains et le regardais droit dans les yeux « Parlons-en de Potter. Dois-je vraiment te rappeler que Harry Potter t'a sauvé la vie ? ». Il essaya de me couper mais je continuais « Draco Malfoy, pour qui tu te prends ? Dois-je te rappeler que tu continus d'aimer ta fille même si elle est à Gryffondor ? Dois-je te rappeler que la plus part des enfants Potter ET Weasley sont à Gryffondor ? Que lui diras-tu quand elle voudra invité ses amis ? Tu vas lui faire ta tolérance zéro sous NOTRE toit ? ». Son visage se crispa. Il essayait de me répondre mais la seule chose qui sortais de sa bouche était « Alice, je … ». « Tu quoi, Draco ? Hein ? Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ? Je t'écoute ? ». Il essaya de dissimuler un soupire avant de lâcher « Non, c'est non. ». Je lui balançais son journal sur la table et me redressais. C'était peut être bien la première fois que je le regardais de haut. « Très bien. Je vais appeler ma née-moldue d'amie. Je vais lui dire que l'on se retrouve au café du coin pour notre journée shopping. La cause : le propriétaire de maison ne tolère ni les familles Potter et Weasley, ni tous ceux qui ont un rapport avec les moldus. » Je tournais les talons lorsque j'entendis « Tu as gagné. Son ami peut venir. ». Le sourire aux lèvres, je parti prévenir Scorpius.

Draco, Loïc, Scorpius et Alexandranne étaient devenus les seuls que je voulais véritablement protéger. Ils étaient les seuls en qui je pouvais croire. Même avec quelques disputes, je savais que l'on pouvait être cette famille unie. C'était la famille que j'aurais toujours voulu avoir. Et peut importe ce qu'il se passerait, peut importe ce que l'avenir nous réservait, je savais que je serais toujours là pour eux comme il serait toujours là pour moi. Ils sont ceux en quoi je crois. Je crois en leur amour, je crois en leur vie. Je crois qu'ils peuvent me guérir de l'intérieur, chasser toute la peur, chaque fois que je dis leur nom. Peut importe quand ou comment, je sais que ce sont eux qui ont effacé la douleur d'une famille que je n'ai jamais eu. Je sais que ce sont eux qui ont tout fait pour que ça aille mieux, même s'ils n'en ont pas conscience. Chaque jours fait de moi une mère et une épouse comblée.

Et encore aujourd'hui, il m'arrive de sortir cette phrase à Scorpius. Celle que me disait souvent ma propre mère. « Il n'y a rien de mal à aimer ce que tu es. Car il t'a fait parfait, bébé. Alors garde la tête haute, et tu iras loin. Très loin. »

© _Viviie.




Dernière édition par Alice M. Malfoy le Sam 27 Sep - 15:54, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

In the end everything matters.

avatar

Proud to be me.

In the end everything matters.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1587
✘ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.
✘ Lieu de vie : Tokyo
✘ Where I am : Anywhere you won't follow me. ~
✘ DC : Scorpius H. Malfoy, Asa E. Chobsky, A. Lorenzo Savy, Nico Di Angelo.
✘ Liens :
Les indispensables.

Anthéa Atkins Never forget.
Enzo Aksakov Need you.

Les anciens camarades de chasse.

Aymeric ChanceA définir.
Lancelot J. EverlyA définir.

Ceux qui ont représenté quelque chose.

Rachel E. DareA définir.
Elena L. SalvatoreA définir.

Ceux avec qui ça n'a jamais été.

Heathcliff E. PowellsA définir.
Astrid A. Malfoy ∞ A définir.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
402/500  (402/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 17:50

Bon retour parmi nous ! :3 Calin
Normalement, c'est soit James, soit Joyce qui doit s'occuper de ta fiche.



I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Per ardua ad astra

avatar

Proud to be me.

Per ardua ad astra
Want to know who I am ?
✘ Messages : 979
✘ Orientation Sexuelle : Pourquoi faire des choix ?
✘ Lieu de vie : Machu Picchu
✘ Where I am : Where I need to be.
✘ DC : Loïc, Reyna, Liam et Enzo (La schizophrénie je sais je sais je me soigne)
Date d'inscription : 10/06/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
238/500  (238/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 18:21

Bienvenue enfin re bienvenue ! Very Happy

Normalement James si on suit le programme. !


© TAZER.
 
« Il existe deux types d'amis, ceux qui ne feront partie que temporairement de votre vie que vous oublierez vite, puis y a ceux qui resteront à jamais gravés dans vos mémoires, qui ont été là dans les moments les plus difficiles de votre vie, qui vous ont soutenu quand personne ne croyait en vous.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 435
✘ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
✘ Lieu de vie : Tokyo
✘ Where I am : In the Dark
✘ DC : Anthéa Atkins, Oxanne Prescott
✘ Liens :
Scorpius Malfoy • L'amour inavoué

James Potter • L'ami d'enfance adoré

Elena Salvatore • L'amie de confiance
Date d'inscription : 19/08/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
211/500  (211/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 19:00

Aliiiiiice Hii (si c'est bien la Alice à qui je pense)
Bienvenue keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 19:15

Merci Three
Mais aujourd'hui, votre Alice est mariée au beau blond de Serpy Hii
Revenir en haut Aller en bas

Not all who wander are lost.

avatar

Proud to be me.

Not all who wander are lost.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1034
✘ Orientation Sexuelle : Pas vraiment définie, on va dire.
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : Je ne sais pas, je vais regarder sur la Carte des Maraudeurs.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
298/500  (298/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 22:00

ALIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Tu m'as manqué. Bril
Bienvenue, en tout cas !


Now I'm dead inside
Now my mistakes are haunting me
Like winter came and put a freeze on my heart
I've lost the power to understand
What it takes to be a man with my heart
But now I fear I've lost my spark
No more glowing in the dark for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 18 Sep - 23:54

NEVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILLE !!!! ♥
JAAAAAAAAMMMMMEEESSSS !!!
Tu m'as manqué aussi ♥
Merci !
Revenir en haut Aller en bas

The best of us can find happiness in misery

avatar

Proud to be me.

The best of us can find  happiness in misery
Want to know who I am ?
✘ Messages : 166
✘ Orientation Sexuelle : Hétéro
✘ Lieu de vie : Cité de Blaye
✘ Where I am : A l'école normalement
✘ DC : Heath et Jalender
Date d'inscription : 05/09/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
36/500  (36/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Ven 19 Sep - 23:28

Bienvenue Alice =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I realize now that dying is easy. Living is hard.

avatar

Proud to be me.

I realize now that dying is easy. Living is hard.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 655
✘ Orientation Sexuelle : Bisexuelle.
✘ Lieu de vie : Tokyo
✘ Where I am : Somewhere, I suppose
✘ DC : Theia, Nico, Asa, Lorenzo.
✘ Liens :
Les indispensables.

Hope BluefieldA définir.
Lucas I. Torrão A définir.

Ceux qui ont représenté quelque chose.

Loïc N. MalfoyOni-chan.
Astrid A. MalfoyLittle Sister.
Heathcliff E. PowellsA définir.
Date d'inscription : 30/08/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
174/500  (174/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 25 Sep - 9:32

Coucou ma belle !

Normalement, c'est à James de s'occuper de ta fiche, mais comme il est pas super présent alors je me permets de te demander où tu es en avec ta fiche et si tu désires un petit délais ! keur



The love is a malefic poison, it destroy me.
Love, noun : 1. a profoundly tender, passionate affection for another person. 2. a feeling of warm personal attachment or deep affection, as for a parent, child, or friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Jeu 25 Sep - 22:37

Les grands esprits se rencontrent ! :')
Justement, je venais demander un petit délais. Comme j'ai commencé l'université ce lundi je me suis laissée débordée. Même si je pense avoir finis ma fiche ce week-end, je n'arrive pas trop à gérer les deux. Donc oui, un petit délais ne serait pas de refus ♥
Revenir en haut Aller en bas

Not all who wander are lost.

avatar

Proud to be me.

Not all who wander are lost.
Want to know who I am ?
✘ Messages : 1034
✘ Orientation Sexuelle : Pas vraiment définie, on va dire.
✘ Lieu de vie : Quelque part sur terre
✘ Where I am : Je ne sais pas, je vais regarder sur la Carte des Maraudeurs.
Date d'inscription : 25/05/2014

A little more ?

Feuille de personnage
Level:
298/500  (298/500)





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ? Sam 27 Sep - 23:12







Bravo plus si jeune sorcière, tu es à présent validée !
Ω

x x x

AAAAAAAAALIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICE !!!!!!!!! Je suis trop fan de ta fiche ! Elle est superbe, j'adore l'histoire, et en plus, c'est la même Alice qu'avant. ** C'est super bien écrit, captivant, et j'aurai voulu qu'elle soit plus longue pour pouvoir lire encore plus. J'ai hâte de te voir RP !
En tout cas, tout est en règle, rien à dire. Mon coeur de Neville s'est juste brisé quand j'ai lu qu'Alice ne l'aimait pas, m'enfin... x)
Désolé du retard pour la validation, sinon ! Et bienvenue de nouveau ! Et ce bleu pète les yeux.
   


Maintenant que tu es inscrit(e), tu fais partie des nôtres ! Une bonne nouvelle, non ? Tu vas pouvoir RP, poster dans le flood... Mais avant, ça, il y a quelques petites choses à faire.
Pour commencer, viens lire le règlement et le contexte ici et ( même si cela a sûrement déjà été fait avant ton inscription, pas vrai ? Ensuite, vas recenser ton avatar ici, ouvrir une fiche de liens pour avoir des amis, crées-toi une fiche de RP ici, et regarde dans quels clubs tu pourrais t'inscrire . Tu pourras ensuite RP comme tu veux !
N'oublie pas une chose, amuse-toi !

BY .TITANIUMWAY



Now I'm dead inside
Now my mistakes are haunting me
Like winter came and put a freeze on my heart
I've lost the power to understand
What it takes to be a man with my heart
But now I fear I've lost my spark
No more glowing in the dark for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Alice Malfoy • Hey what's your name ?

Revenir en haut Aller en bas

Alice Malfoy • Hey what's your name ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ανακλυσμός :: In the beginning. :: Carte d'identité. :: Nos super-héros.-